En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tripolitaine

Partie N.-O. de la Libye, groupant environ les deux tiers de la population du pays.

Quatre grandes unités régionales se distinguent. Au N., sur la côte de la Méditerranée, un liseré d'oasis, le sahel de Tripoli, à peu près continu, regroupent les villes autour de Tripoli, la ville principale, de Zuwara à l'O. (centre berbérophone) et Zawiya jusqu'à Homs et Misourata à l'E. Comptoirs phéniciens, dépendant de Carthage, à l'origine, elles ont réussi à se maintenir, à travers les invasions des nomades arabes et malgré une faible pluviosité (250 à 300 mm annuels), grâce à une nappe souterraine abondante qui alimente des puits. En arrière de la côte, la plaine de la Djeffara, colonisée à l'époque romaine, avait été totalement bédouinisée jusqu'à la colonisation italienne, qui l'a remise en valeur, surtout dans son secteur oriental, plus arrosé. Le djebel Nefousa est une haute corniche dissymétrique (rebord de la table saharienne) atteignant 800 m d'altitude, où se sont accrochés une série de villages arboricoles, encore partiellement berbérophones et ibadites. Au sud et à l'est du djebel, un plateau calcaire désertique s'étend jusqu'aux oasis du Fezzan.

HISTOIRE

Les comptoirs phéniciens de Sabratha, d'Oea (aujourd'hui Tripoli) et de Leptis Magna passèrent sous la domination de Carthage (ve s. avant J.-C.). Puis la Tripolitaine fut occupée par les Romains (106 avant J.-C.). Après la conquête arabe de 643, elle fut gouvernée par les Aghlabides (ixe s.), les Fatimides (xe s.), les Almohades (xiie-xiiie s.), les Hafsides (xiiie s.) et les Banu Ammar (xive s.), qui eurent à combattre des révoltes politico-religieuses kharidjites (ibadites). Prise par les Espagnols (1510), qui la cédèrent aux chevaliers de Malte (1530), elle devint ottomane en 1551. La régence de Tripoli fut pratiquement indépendante de la Porte sous les Karamanlı de 1714 à 1835. Les Italiens y débarquèrent en 1911 ; mais ils durent l'évacuer pendant la Première Guerre mondiale. Elle fut réoccupée par les Italiens et intégrée à la colonie de Libye (1934). Défendue par les troupes germano-italiennes de Rommel, elle fut occupée par les forces franco-britanniques en 1943. Administrée par les Britanniques, elle fut réunie à la Cyrénaïque et au Fezzan, avec lesquels elle forma le royaume de Libye, indépendant en 1951.