En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gibraltar

Rocher de Gibraltar
Rocher de Gibraltar

Territoire britannique, à l'extrémité méridionale de la péninsule Ibérique, sur le détroit de Gibraltar.

  • Superficie : 6 km2
  • Population : 27 495 hab. (recensement de 2001)

Il se compose d'un rocher calcaire haut de 423 m, long de 4,5 km et large au maximum de 1,2 km, qui domine la ville et se rattache au continent par une plaine de sable basse et marécageuse. Base aéronavale, contrôlant l'entrée de la Méditerranée.

L'Espagne ne reconnaît pas la domination britannique sur les eaux qui entourent le territoire ni sur l'isthme qui relie Gibraltar à la péninsule Ibérique et sur lequel se trouve l'aéroport..

Le magot de Gibraltar est le seul singe européen actuel.

HISTOIRE

Le rocher de Gibraltar forme, avec celui qui domine Ceuta sur la côte africaine, les célèbres colonnes d'Hercule. Premier point de la conquête musulmane en Espagne (711), le site doit son nom au chef berbère Tariq ibn Ziyad, qui mena cette expédition (djabal al-Tariq, la montagne de Tariq, a donné Gibraltar). Sa reconquête par la Castille ne fut définitive qu'en 1462. Les Anglais s'en emparèrent pendant la guerre de la Succession d'Espagne (1704), et le traité d'Utrecht (1713) leur en reconnut la possession, qu'ils conservent depuis. Au xixe s., la place devint l'une des bases principales de la puissance anglaise dans le monde.

Le territoire de Gibraltar est toujours revendiqué par l'Espagne, malgré le référendum de 1967 exprimant la volonté de la population de demeurer sous domination britannique. À partir de 1969, Madrid a tenté d'imposer à Gibraltar, en fermant sa frontière terrestre, une sorte de blocus, levé partiellement en 1982, totalement en 1985.