Guillaume III

dit Guillaume d'Orange

(La Haye 1650-Kensington 1702), stathouder des Provinces-Unies (1672-1702), roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande (1689-1702), fils posthume de Guillaume II de Nassau, prince d'Orange, et de Marie Stuart, fille de Charles Ier d'Angleterre.

Élu stathouder en 1672, après l'invasion des Provinces-Unies par les Français, il prend en main les destinées du pays et organise la résistance hollandaise. Il arrête l'invasion française par l'inondation volontaire des polders, s'allie à l'Angleterre par son mariage avec Marie, fille du futur Jacques II (1677) et obtient des conditions avantageuses à la paix de Nimègue (1678). Défenseur du protestantisme, il s'oppose pendant près de trente ans aux ambitions territoriales de Louis XIV. Inquiet de la politique profrançaise de Jacques II, s'appuyant sur l'opposition anglaise, il débarque en Angleterre, et, après avoir ratifié la Déclaration des droits (1689), Guillaume III et Marie II Stuart sont proclamés conjointement roi et reine d'Angleterre. Après s'être imposé par la force en Irlande (victoire de la Boyne, 1690), il se consacre à la guerre contre la France aux Pays-Bas. À la paix de Ryswick (1697), Louis XIV doit reconnaître Guillaume comme roi d'Angleterre. La présence presque continue du roi sur le continent contribue à étendre les droits du Parlement britannique. Après la mort du fils d'Anne Stuart, l'Acte d'établissement (1701) résout le problème de la succession au trône d'Angleterre. Mais Guillaume meurt au moment où commence la guerre de la Succession d'Espagne (1702).

  • 1688-1689 Seconde révolution d'Angleterre (« La Glorieuse Révolution »).
  • 1689 Déclaration des droits (« Bill of Rights ») en Angleterre, texte constitutionnel prononçant l'abdication de Jacques II et rappelant les droits fondamentaux du royaume.
  • 1689 Proclamation de Guillaume d'Orange, stathouder des Provinces-Unies, et de Marie, roi et reine d'Angleterre.