Peuls ou Foulanis ou Foulbés

Ensemble de populations du groupe atlantique occidental, dispersées dans toute l'Afrique de l'Ouest, du Sénégal au Cameroun (environ 12 millions).

HISTOIRE

Le groupe des Peuls s'est peut-être constitué dans la vallée du Sénégal durant le haut Moyen Âge. Mieux connus à partir du xve s., les Peuls se dispersèrent progressivement vers le sud et l'est. Au xvie s., dans la haute vallée du Sénégal, ils s'assimilèrent avec les Malinkés ; aux xviie-xviiie s., avec les Bambaras de la région de Macina. En Guinée (région du Fouta-Djalon), des Peuls islamisés déclenchèrent une guerre sainte au xviiie s. Le pays, après leur victoire, fut organisé en un royaume théocratique. Au xixe s., faisant alliance avec l'élite urbaine dans la zone soudanienne, ils organisèrent des États forts, à la fois religieux et militaires, exploitant la force de travail d'un grand nombre d'esclaves (tel celui d'Ousmane dan Fodio, maître des cités haoussas). La colonisation, et plus tard les États indépendants, brisèrent ces structures.

Pour en savoir plus, voir les articles peul [langue], peul [littérature].

  • 1725 Les Peuls créent au Fouta-Djalon (Guinée) un État musulman théocratique. Les Soussou, rejetés vers la frange côtière, y établissent leur domination.
  • vers 1766-1770 Les Peuls du Macina (Mali) sont vassalisés par les rois de Ségou.
  • 1802-1817 Ousmane dan Fodio regroupe les cités haoussa en un grand Empire peul (Nigeria, Niger).
  • 1817-1837 Règne de Mohammed Bello, fils d'Ousmane dan Fodio. Il s'établit à Sokoto et soumet à l'Empire peul tout le nord du Nigeria, à l'exception du Bornou.
  • 1818-1844 Cheikhou Amadou crée et dirige l'Empire peul du Macina (Mali).