prince

nom masculin

(latin princeps, -ipis, premier)

Définitions de prince


  • Celui qui possède une souveraineté.
  • Celui qui appartient à une famille souveraine.
  • En France, titre de noblesse le plus élevé.
  • Le premier par son mérite, sa situation : Prince des poètes.

Expressions avec prince



  • En prince, comme un prince,

    magnifiquement, somptueusement.
  • Être bon prince,

    faire preuve de générosité, de bienveillance, d'indulgence.
  • Fait du prince,

    acte arbitraire d'un gouvernement ; dans les contrats administratifs, mesure prise par la collectivité publique en dehors de sa qualité de contractante et qui a pour effet de modifier pour le cocontractant les conditions d'exécution du contrat.
  • Monsieur le Prince,

    titre porté par le chef de la maison de Condé.
  • Prince charmant,

    dans les contes de fées, jeune prince qui surgit à point pour délivrer et épouser la jeune héroïne persécutée ; jeune homme séduisant.
  • Prince des démons,

    Satan.
  • Prince du sang,

    prince issu d'une famille souveraine par les mâles.
  • Prince royal,

    héritier présomptif du roi.
  • Princes de l'Église,

    les cardinaux et les évêques.

Citations avec prince


  • François Andrieux (Strasbourg 1759-Paris 1833)
    Ce sont là jeux de prince :
    On respecte un moulin ; on vole une province.

    Le Meunier sans souci
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Le Poète est semblable au prince des nuées […]
    Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

    Les Fleurs du Mal, l'Albatros
  • Noël Du Fail seigneur de La Hérissaye (Château-Letard, près de Rennes, vers 1520-Rennes 1591)
    Quant aux cours des princes, il les faut, pour parler et apprendre de tout, avoir vues, et savoir de quel bois on s'y chauffe, mais s'en retirer au plus tôt qu'on peut.
    Contes et discours d'Eutrapel
  • René Étiemble (Mayenne 1909-Vigny, commune de Marville-Moutiers-Brûlé, Eure-et-Loir, 2002)
    Quand de toute ma bonne foi, j'estime qu'il se trompe, je dis au prince qu'il se trompe.
    Confucius, Gallimard
  • François de Salignac de La Mothe-Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    Les princes ont un pouvoir infini sur ceux qui les approchent ; et ceux qui les approchent ont une faiblesse infinie en les approchant.
    Examen de conscience sur les devoirs de la royauté
  • Élie Fréron (Quimper 1718-Montrouge 1776)
    Le goût est un prince détrôné qui, de temps en temps, doit faire des protestations.
    L'Année littéraire, 1755
  • Jean, de Meung (Meung-sur-Loire vers 1240-Paris 1305)
    Ils choisirent entre eux tous, tant qu'ils étaient, un grand vilain, le plus ossu, le plus râblé, de la plus haute stature, et ils le firent prince et seigneur.
    Un grant vilain entr'eus eslurent,
    Le plus ossu de quan qu'il furent,
    Le plus corsu et le greigneur,
    Si le firent prince et seigneur.

    Roman de la Rose

    Commentaire
    Il s'agit des origines de la royauté, selon Jean de Meung
    Voir aussi Guillaume de Lorris, auteur de la première partie du Roman de la Rose.

  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Le bonhomme disait : Ce sont là jeux de prince.
    Fables, le Jardinier et son Seigneur
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    La clémence des princes n'est souvent qu'une politique pour gagner l'affection des peuples.
    Maximes
  • Louis XIV (Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715)
    roi de France
    Encore qu'il soit de la probité d'un prince d'observer indispensablement ses paroles, il n'est pas de sa prudence de se fier absolument à celle d'autrui.
    Mémoires
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Nous vivons sous un prince ennemi de la fraude.
    Le Tartuffe, V, 7, l'exempt.
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Les princes me donnent prou* s'ils ne m'ôtent rien, et me font assez de bien quand ils ne me font point de mal ; c'est tout ce que j'en demande.
    Essais, III, 9
    *beaucoup
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Tous les hommes sont des bêtes ; les princes sont des bêtes qui ne sont pas attachées.
    Mes pensées
  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    […] Auprès des princes il est aussi dangereux et presque aussi criminel de pouvoir le bien que de vouloir le mal.
    Mémoires
  • Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon (Paris 1675-Paris 1755)
    Ces princes sont-ils faits comme les autres humains ?
    Mémoires

Mots proches

Que signifie la racine grecque « drome », présente dans « hippodrome », « palindrome » et « dromadaire » ?