gens

nom masculin pluriel

(ancien pluriel de gent 1)

Définitions de gens


  • Personnes en nombre indéterminé : Des gens flânaient dans la rue.
  • Les hommes en général, le monde : Les gens sont influencés par la publicité.
  • Familier. Telle ou telle personne, ou la personne qui parle : Vous avez une façon de recevoir les gens !
  • Vieux. Ensemble des personnes au service de quelqu'un ou ensemble de ses partisans : Partir avec ses gens.
  • Personnes appartenant à un état, à une profession : Les gens du spectacle.

Expressions avec gens



  • Bonnes gens, braves gens,

    personnes simples, sans malice.
  • Gens d'armes,

    ancienne graphie de gendarmes.
  • Gens de guerre,

    se disait autrefois des soldats.
  • Gens de lettres,

    ceux qui font profession d'écrire ; écrivains.
  • Vieilli. Gens de maison,

    synonyme de domestiques.
  • Vieilli. Gens de mer,

    personnes qui, professionnellement, se livrent à la navigation maritime.
  • Gens de pied,

    au Moyen Âge, nom donné aux fantassins.
  • Littéraire. Gens de robe,

    gens de justice (magistrats, avocats, etc.) sous l'Ancien Régime, par opposition aux gens d'épée (nobles, soldats).
  • Jeunes gens,

    jeunes, filles et garçons ; pluriel de jeune homme.
  • Petites gens,

    personnes de condition modeste.

Synonymes de gens


Ensemble des personnes au service de quelqu'un ou ensemble de...

Synonymes :

Personnes appartenant à un état, à une profession.

Synonyme :

Gens de maison

Synonyme :

  • domestiques

Homonymes de gens


  • gens nom féminin
  • gent adjectif
  • gent nom féminin singulier
  • jan nom masculin
  • j'en pronom personnel

Difficultés de gens


  • GENRE

    Le mot gens est particulièrement capricieux quant au genre. L'adjectif (ou le participe) s'accorde avec lui selon les règles suivantes.

    Gens immédiatement précédé d'un adjectif épithète. Lorsque l'adjectif épithète précède immédiatement gens, il est au féminin : de vieilles gens, de bonnes gens.

    Gens précédé d'un adjectif apposé. Lorsque l'adjectif qui précède gens en est séparé par une virgule, il est au masculin : confiants et naïfs, les gens le croient.

    Gens précédé de deux adjectifs dont le second se termine aux deux genres par un e muet. Lorsque gens est précédé de deux adjectifs dont le second se termine aux deux genres par un e muet, le premier adjectif est au masculin : de vrais braves gens ; ces prétendus honnêtes gens nous ont trompés.

    Gens suivi d'un adjectif. Lorsque l'adjectif suit gens, il est au masculin : des gens bruyants ; des gens intelligents.

    Tous, toutes précédant gens. Lorsque gens désigne des personnes déterminées, il est précédé de tous au masculin : tous ces gens ; tous les gens sensés. En revanche, c'est toutes, au féminin, qui précède gens quand il en est séparé par un adjectif dont le masculin se distingue du féminin par l'absence d'e muet : toutes les bonnes gens qui nous ont aidés.

    Gens de. .. L'adjectif est toujours au masculin avec les expressions gens de robe, gens d'Église, gens d'épée, gens de guerre, gens de lettres, gens de loi : il fréquente de brillants gens de lettres et d'ennuyeux gens de loi.

    Jeunes gens. Toujours au masculin : de joyeux jeunes gens.

    Gens au sens de « domestiques » ou de « partisans ». Toujours au masculin : nos gens sont sûrs et dévoués.

  • EMPLOI

    Gens n'est jamais employé avec un numéral : on ne dit pas *cinq gens, *une dizaine de gens, mais cinq personnes, une dizaine de personnes. En revanche, lorsque gens est suivi d'un nom avec lequel il forme locution, ou précédé d'un adjectif, l'emploi du numéral devient possible : deux gens d'épée qui se rencontrent parlent de leurs faits d'armes ; les trois bonnes gens prenaient le frais devant leur porte.

  • SENS

    Droit des gens : dans cette locution vieillie qui désigne le droit public international, gens a gardé son sens ancien de « race, peuple, nation » (latin gens, gentis). → gent


Citations avec gens


  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    En voilà des sales types, les gens !
    À se tordre, Ollendorf
  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour.
    À se tordre, Ollendorf
  • Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918)
    Je connais gens de toutes sortes
    Ils n'égalent pas leurs destins.

    Alcools, Marizibill , Gallimard
  • Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne (Barbezieux 1884-La Frette-sur-Seine 1968)
    Le monde est plein de braves gens qui ne voient partout que des gredins.
    L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour, Albin Michel
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Les gens de qualité savent tout sans avoir rien appris.
    Les Précieuses ridicules, 9, Mascarille
  • Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu (Paris 1585-Paris 1642)
    Il ne faut pas se servir des gens de bas lieu : ils sont trop austères et trop difficiles.
    Testament politique
  • Guillaume Ier (Berlin 1797-Berlin 1888)
    roi de Prusse et empereur allemand
    Oh ! les braves gens !

    Commentaire
    Cette exclamation de Guillaume Ier de Prusse lui fut arrachée à Sedan par les charges héroïques de la cavalerie française, où le général Margueritte perdit la vie. Le mot a été rapporté par le général Ducrot, qui l'avait appris plus tard du prince royal de Prusse, le futur Frédéric III.

Mots proches

De quel genre est le mot « espace », quand il désigne un blanc typographique ?