Accueil > langue française > dictionnaire > bras n.m.

bras

nom masculin

(latin brachium)

  • 1. Partie du membre supérieur de l'homme comprise entre l'épaule et le coude, par opposition à l'avant-bras.
  • 2. Ce membre supérieur tout entier : Se casser le bras. Tendre les bras.
  • 3. Personne qui travaille, agit, combat : L'agriculture manque de bras.
  • 4. Littéraire. Aide, force, protection : Prêter son bras à une cause.
  • 5. Littéraire. Symbole de la force agissante ou exécutrice : Le bras de la Justice.
  • Électroacoustique

    6. Sur un tourne-disque, pièce allongée portant la tête de lecture à l'une de ses extrémités et pivotant, ou coulissant, à l'autre, de façon à permettre à la pointe de lecture de se déplacer à la surface du disque en suivant le sillon.
  • Hydrologie

    7. Subdivision latérale d'un cours d'eau séparée des autres par des îles.
  • Manutention et stockage

    8. Partie horizontale mobile d'une grue.
  • Marine

    9. Manœuvre courante servant à orienter une vergue.
  • Mécanique

    10. Dans une machine, élément fixe ou mobile (coulissant, articulé, télescopique, etc.) supportant un organe éloigné du bâti.
  • Mobilier et décoration

    11. Partie d'un siège où l'on repose le bras.

    Synonymes :

    accotoir - accoudoir

  • Technique

    12. Synonyme de brancard.

    Synonyme :

    brancard

  • Zoologie

    13. Nom donné aux rayons des étoiles de mer et des ophiures, aux tentacules des poulpes, au segment huméral de la patte de devant des vertébrés tétrapodes.

Expressions avec bras

  • À bras,

    se dit d'une voiture, d'une presse, etc., qu'on fait mouvoir par la force des bras.
  • À bras ouverts,

    très cordialement, avec chaleur.
  • À la force des bras,

    sans autre secours que les bras.
  • À tour de bras,

    de toutes ses forces, sans ménagement ; à profusion.
  • Avoir le bras long,

    avoir beaucoup d'influence.
  • Avoir les bras rompus,

    être harassé de travail.
  • Avoir quelque chose, quelqu'un sur les bras,

    avoir à s'acquitter d'une besogne pénible ; avoir quelqu'un à sa charge et en ressentir de la gêne, être importuné par quelqu'un dont on ne peut se défaire.
  • Baisser les bras,

    renoncer, ne plus lutter, céder.
  • Littéraire. Bras d'airain, de fer,

    symbole de la force corporelle ou de l'énergie, de la volonté, de l'autorité.
  • Familier. Bras cassé,

    personne inutile, paresseuse ou incapable.
  • Bras de fer,

    jeu dans lequel deux personnes, accoudées face à face à une table et les mains empoignées, essaient de rabattre sur la table le bras de l'autre ; lutte opiniâtre ; épreuve de force.
  • Bras dessus, bras dessous,

    se dit de la position de deux personnes dont l'une a le bras passé sous celui de l'autre ; se dit de deux personnes qui agissent en plein accord.
  • Bras d'honneur,

    geste de dérision effectué en levant un avant-bras vers l'épaule et en tapant du poing au creux de ce bras plié (figurant le membre viril en érection).
  • Couper les bras, couper bras et jambes à quelqu'un,

    le mettre dans l'impossibilité d'agir, le frapper de découragement.
  • Donner, offrir son bras à quelqu'un,

    lui présenter son bras pour qu'il puisse s'y appuyer en marchant.
  • Être, tomber dans les bras de Morphée,

    dormir, s'endormir.
  • Familier. Gros bras,

    homme fort, en particulier homme de main ou garde du corps ; gorille.
  • Familier. Gros comme le bras,

    se dit d'un mensonge, d'une erreur ou d'un compliment, d'une flatterie énormes.
  • Familier. Jouer petit bras,

    ménager ses efforts ; agir sans conviction.
  • Le bras droit de quelqu'un,

    son principal collaborateur.
  • Les bras m'en tombent,

    je suis stupéfait ; je suis rompu de fatigue.
  • Se jeter, tomber dans les bras de quelqu'un,

    l'embrasser avec effusion ; s'offrir, se livrer à lui.
  • Tendre les bras à quelqu'un,

    être disponible pour quelqu'un.
  • Tendre, ouvrir les bras à quelqu'un,

    l'accueillir avec empressement, avec chaleur ; le secourir ; lui offrir son pardon.
  • Tomber à bras raccourci(s) sur quelqu'un,

    se jeter sur lui avec violence ; le critiquer violemment.
  • Tomber sur les bras de quelqu'un,

    en parlant d'une affaire difficile, l'accaparer à l'improviste.
  • Architecture

    Bras de transept,

    chacune des deux parties d'un transept de part et d'autre de la croisée.

    Synonyme :

    croisillon

  • Arts décoratifs

    Bras de lumière,

    synonyme ancien de applique.

    Synonyme :

    applique

  • Chorégraphie

    Port de bras,

    mouvement des deux bras, exécuté au cours d'un pas sans déplacement ou d'un pas simple ; au pluriel, ensemble des mouvements de bras qui s'exécutent au milieu.
  • Positions des bras,

    celles qui accompagnent les cinq positions fondamentales des pieds.
  • Histoire

    Bras séculier,

    pouvoir du juge séculier ou laïque dont l'action répressive complétait celle des tribunaux ecclésiastiques, qui ne pouvaient infliger un châtiment corporel allant jusqu'à l'effusion du sang.
  • Hydrologie

    Bras de mer,

    espace maritime allongé et étroit.
  • Bras mort, bras abandonné,

    ancien bras qu'un cours d'eau ne peut plus emprunter, et qui est devenu un lac ou une zone marécageuse.
  • Manutention et stockage

    Bras de manutention,

    équipement permettant, grâce à un système automatique d'équilibrage, l'évolution en toutes directions d'une charge ou d'un outil, sans effort pour l'opérateur.
  • Mécanique

    Bras de levier,

    distance d'une force au point d'appui de la pièce sur laquelle elle s'exerce, comptée perpendiculairement à la direction de cette force.
  • Bras de suspension,

    élément de la suspension, sur une automobile.
  • Pétrole

    Bras de chargement,

    raccord articulé pour remplir les véhicules et navires-citernes.
  • Viticulture

    Bras de vigne,

    branche qui part du cep et sur laquelle naissent les sarments.

    Synonymes :

    corne - mère branche

Difficultés de bras


  • ORTHOGRAPHE

    Avec des traits d'union : à bras-le-corps ; un fier-à-bras.

    Sans trait d'union : à tour de bras ; à bras raccourcis ; à bras ouverts ; bras dessus, bras dessous ; bras croisés ; un bras de fer ; un gros bras.

  • EMPLOI

    En bras de chemise, en manches de chemise. Les deux expressions sont admises.

  • CONSTRUCTION

    Les tournures du type elle a le bras cassé, il m'a cassé le bras, excluent l'emploi de l'adjectif possessif (on ne dit pas : *elle s'est cassé son bras, il m'a cassé mon bras).


Citations avec bras


  • Ésope (VIIe-VIe s. avant J.-C.)
    Quand on a besoin des bras, les secours en paroles ne servent de rien.
    Fables, 1161, la Vipère et l'Hydre
  • Bernard Le Bovier de Fontenelle (Rouen 1657-Paris 1757)
    Il y a tel homme dont tous les désirs se termineraient à avoir deux bras.
    Du bonheur

Mots proches

Laquelle de ces cours de justice prend une majuscule ?