bâton

nom masculin

(bas latin bastum, de *bastare, porter)

Définitions de bâton


  • Morceau de bois rond, allongé, servant d'appui, d'arme, d'instrument de punition, etc.
  • Objet de forme allongée et d'une matière consistante : Bâton de craie.
  • Trait vertical que fait l'enfant qui apprend à écrire ; barre (surtout pluriel).
  • Symbole, emblème d'une dignité, d'une fonction de commandement : Bâton de maréchal.
  • Conditionnement en bâtonnet de certains produits cosmétiques (rouge à lèvres, fard à paupières).
  • Tige d'acier, munie à sa base d'une rondelle aidant le skieur dans son équilibre ou dans sa progression.
  • Argot. Un million de centimes.
  • Industrie du bois

    Pièce cylindrique fraisée de petit diamètre.
  • Marine

    Mâtereau qui porte un pavillon ou une flamme.
  • Menuiserie

    Chacun des quatre montants d'une chaise ordinaire.

Expressions avec bâton



  • À bâtons rompus,

    de manière décousue, sans suite.
  • Bâton de maréchal,

    situation, dignité la plus haute à laquelle quelqu'un puisse accéder.
  • Bâton de vieillesse,

    personne qui est le soutien moral et matériel de quelqu'un dans sa vieillesse.
  • Populaire. Bâton merdeux,

    personne ou chose désagréable, dont on a du mal à se débarrasser.
  • Mener une vie de bâton de chaise,

    mener une vie désordonnée et agitée.
  • Mettre des bâtons dans les roues (à quelqu'un),

    susciter des difficultés, des obstacles (à quelqu'un).
  • Populaire. Mettre les bâtons,

    s'enfuir.
  • Politique du bâton,

    politique menée à coups de manifestations d'autorité (sanctions, interventions, pressions), dont l'opposé est la politique de la carotte.
  • Agriculture

    Bâton à fouir,

    bâton taillé en coin, utilisé pour récolter les parties souterraines des plantes par les populations vivant de la cueillette et pour travailler le sol dans beaucoup d'agricultures sans métal.
  • Architecture

    Bâtons rompus,

    ornement courant fait de baguettes ou de boudins brisés disposés en zigzag, en frette, etc. (art roman).
  • Bâtiment

    À bâtons rompus,

    se dit d'un type de parquet dont la disposition des lames, coupées d'équerre, forme des suites de chevrons.
  • Botanique

    Bâton blanc, bâton de Jacob,

    noms usuels de certains asphodèles.
  • Chemin de fer

    Bâton pilote,

    pièce en forme de bâton, caractéristique d'un parcours en voie unique entre deux gares et matérialisant pour le mécanicien auquel elle est remise, l'autorisation de s'engager sur ce parcours.
  • Histoire

    Bâton à feu,

    fusil après l'invention de la poudre.

    Bâton de maréchal,

    insigne de commandement du maréchal.

    Recevoir le bâton,

    accéder à la dignité de maréchal.
  • Préhistoire

    Bâton percé,

    nom donné à des fragments de bois de cervidé perforés, fréquemment décorés, datant du paléolithique supérieur. (Leur usage demeure énigmatique.)

Difficultés de bâton


  • ORTHOGRAPHE

    Les mots formés sur bâton s'écrivent tous avec un â : bâtonnat, bâtonner, bâtonnet, bâtonnier. Ils comportent tous deux n.
    remarque
    Bastonnade, volée de coups de bâton, ne vient pas de bâton mais de bastonata, mot italien. Baston, bagarre, est issu de bastonner, forme dialectale de bâtonner, battre avec un bâton.


Citations avec bâton


  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    Il y a des femmes qui sont comme le bâton enduit de confiture de roses dont parle le poète persan : on ne sait par quel bout les prendre.
    On n'est pas des bœufs, Ollendorf
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Quand l'eau courbe un bâton, ma raison le redresse.
    La raison décide en maîtresse.

    Fables, Un Animal dans la Lune
  • Abu al-Tayyib Ahmad ibn al-Husayn, dit al-Mutanabbi (Kufa 915-près de Bagdad 965)
    Chaque fois que le temps a fait croître un bâton, au bout du bâton l'homme a mis une lance.

Mots proches

« Les opérettes que j'ai [entendu] chanter. » Comment faut-il écrire « entendu » ?