épi

nom masculin

(latin spicum, pointe)

Définitions de épi


  • Inflorescence à croissance axiale prolongée et dont les fleurs ou les épillets sont serrés en manchon autour de l'axe : Épi de muguet.
  • Ensemble des fleurs ou des fruits (grains) regroupés au sommet de la tige de certaines graminées : Épi de blé, de maïs.
  • Mèche de cheveux qui pousse en sens contraire des autres.
  • Bâtiment

    Cloison mobile dressée perpendiculairement au mur, dans une salle d'exposition, afin d'augmenter les surfaces verticales utilisables.
  • Chemin de fer

    Ensemble de voies en cul-de-sac, se greffant, à de courts intervalles, d'un côté ou de l'autre d'une autre voie.
  • Hydrologie

    Digue en pieux, palplanches ou pierres que l'on dispose dans une rivière perpendiculairement aux berges pour entraver l'érosion en retenant une partie des matériaux charriés par le cours d'eau.
  • Marine

    1.  L'une des digues basses, transversales au rivage, faisant partie du dispositif de défense d'une côte exposée au transport littoral de matériaux par des houles obliques.

    2.  Prolongement d'une digue de protection contre la mer ou d'un quai d'accostage.


Expressions avec épi



  • En épi,

    se dit de véhicules disposés parallèlement les uns aux autres mais en oblique par rapport à la voie ; se dit d'une cloison ou d'éléments de mobilier perpendiculaires au mur et séparant deux zones à l'intérieur d'une pièce : Une bibliothèque en épi.
  • Bâtiment

    Appareil en épi,

    appareil dans lequel les briques ou les pierres sont posées obliquement et forment dans chaque rang un angle avec les éléments du rang suivant, dessinant une figure qui rappelle un épi de blé.

    Épi de faîtage ou de faîte,

    ornement en métal, en céramique, etc., décorant l'aiguille d'un poinçon de croupe ou de toit en pavillon, le sommet d'un pignon, les extrémités d'un toit (beaux exemplaires, depuis le Moyen Âge, en ferronnerie, plomb, zinc, terre vernissée, faïence).

Homonymes de épi


  • épie forme conjuguée du verbe épier
  • épient forme conjuguée du verbe épier
  • épies forme conjuguée du verbe épier

Citations avec épi


  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    L'épi naissant mûrit de la faux respecté.
    Sans crainte du pressoir, le pampre tout l'été
    Boit les doux présents de l'aurore.

    La Jeune Captive
  • Homère ( IXe s. avant J.-C.)
    Au chaume on reconnaît l'épi.
    L'Odyssée, XIV, 214-215 (traduction V. Bérard)
  • Octavio Paz (Mexico 1914-Mexico 1998)
    Un épi est tout le blé.
    Una espiga es todo el trigo.
    Libertad bajo palabra, I, Condición de nube

Mots proches

De quel verbe proviennent les mots « gisant » et « ci-gît » ?