En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mer d'Aral

Assèchement de la mer d'Aral
Assèchement de la mer d'Aral

Grand lac salé d'Asie, aux confins du Kazakhstan et de l'Ouzbékistan, qui reçoit le Syr-Daria et l'Amou-Daria.

D'une profondeur moyenne de 20-25 m, la mer d'Aral, à 53 m d'altitude, couvre environ 34 000 km2. Depuis 1959, date d'ouverture du canal du Kara Koun sur le Syr-Daria, les eaux de ce fleuve se trouvent détournées vers les zones autrefois désertiques du Turkménistan, où sont cultivés le coton et les arbres fruitiers. En conséquence, le volume de la mer d'Aral a diminué des deux tiers, et sa surface (67 388 km2 en 1960) de près de moitié. Le climat intervient pour une faible part (estimée à 20 %) dans cet assèchement. Les perturbations écologiques, économiques et sociales sont alarmantes. Les eaux de la mer se concentrent en minéraux, bactéries, pesticides et engrais, entraînant la disparition de nombreuses espèces de poissons (80 %) et l'asséchement de lacs avoisinants, ainsi que des modifications du climat local et la diminution des nappes phréatiques. Les villages alentour se désertifient et les populations subissent la raréfaction de l'eau potable.