En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Haute-Normandie

Haute-Normandie, les falaises d'Étretat
Haute-Normandie, les falaises d'Étretat

Région administrative de France, formée de 2 départements (Eure et Seine-Maritime).

  • Superficie : 12 317 km2
  • Population : 1 836 954 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Hauts-Normands
  • Chef-lieu : Rouen

GÉOGRAPHIE

Le milieu

La Haute-Normandie est formée du pays de Caux, du pays de Bray et du Vexin normand au N. de la Seine, du Roumois, du Lieuvin, du pays d'Ouche, des campagnes du Neubourg et de Saint-André au S.

Le climat, sous l'influence fréquente des dépressions cycloniques venues de l'Atlantique, est humide et modéré par ses températures. Les paysages, domestiqués par une longue pratique paysanne, se partagent entre quelques miettes de landes (sur le littoral de la Manche), de vastes marais d'estuaires (Seine), de grands massifs forestiers peuplés de hêtres, enfin des plaines cultivées et des bocages fermés par des haies et principalement occupés par des pâturages (pays de Bray). Le vert est la teinte dominante de la Haute-Normandie, avec ses haies, ses hêtres, son herbe, ses pommiers... Les couches sédimentaires du bassin de Paris (calcaire, argile, craie) forment l'armature de vastes plateaux (entre 100 et 200 m d'altitude) que nappent des dépôts d'argile à silex et de limon ; des rivières côtières et surtout la vaste vallée de la Seine segmentent la continuité de ces plateaux, qui sont disséqués en collines dans les reliefs particuliers du pays de Bray.

La population et les activités

Les villes

La Haute-Normandie est quadrillée par un réseau dense de villes importantes ou moyennes, en tête desquelles Rouen et Le Havre, mais aussi Évreux, Elbeuf et Dieppe. Elle possède une densité de population assez nettement supérieure à la moyenne nationale.

L'industrie

La présence de la basse vallée de la Seine, trait d'union naturel entre Paris et la Manche, a favorisé depuis le Moyen Âge le développement des activités manufacturières et marchandes. La basse Seine est devenue une importante région industrielle au xixe s., et cette orientation a été renforcée après la Seconde Guerre mondiale et prolongée dans les villes moyennes par des décentralisations en provenance de la région parisienne. La Haute-Normandie est donc une grande région industrielle (35 % de la population active). Elle souffre en conséquence de la crise économique. Les principales activités sont celles des deux grands ports du Havre et de Rouen (qui concentrent près de la moitié du trafic maritime français), accessoirement de Fécamp et de Dieppe, les industries du pétrole entre Le Havre et Rouen (première région française pour le raffinage avec celle de Marseille-Berre), les industries mécaniques et métallurgiques, particulièrement la construction navale, la construction automobile (notamment à Cléon et à Sandouville), les industries chimiques et pharmaceutiques, la verrerie (vallée de la Bresle), la fabrication de pâte à papier, le textile (en déclin depuis le xixe s.). Deux centrales nucléaires, Paluel et Penly, sont implantées sur le littoral du pays de Caux. En outre, Rouen est une capitale régionale de premier plan, bien que son influence soit limitée du fait de la proximité de Paris, et Le Havre n'a pas tout à fait cessé d'être une place de négoce internationale.

L'agriculture

La Haute-Normandie est aussi une très riche région agricole, dotée de sols de grande qualité, d'exploitations de taille moyenne et quelquefois de grande taille, d'une mécanisation poussée, de systèmes associant le plus souvent la polyculture à l'élevage des bovins. Les principales productions sont constituées par les produits laitiers (avec une spécialisation plus poussée dans le pays de Bray), l'engraissement des bovins à viande, les cultures de céréales (dominantes dans les plaines de l'Eure), les cultures industrielles de betteraves sucrières et de lin (dont la Seine-Maritime est le premier département producteur en France). Le pays de Caux (équilibré entre cultures et élevage), les plaines de l'Eure (plus tournées vers les cultures), le pays de Bray et le pays d'Ouche (plus herbagers) sont les régions agricoles les plus notables.

Le tourisme

La Haute-Normandie forme aussi une importante région de villégiature et de tourisme, notamment pour la clientèle parisienne. Les résidences secondaires sont maintenant plus nombreuses que les fermes dans les vallées de l'Eure et le pays de Bray. Les stations du littoral de la Manche (Le Tréport, Dieppe, sur le littoral du pays de Caux) offrent toute la gamme des possibilités, des plus modestes et des plus familiales aux plus luxueuses. Les attraits sont complétés par des villes historiques comme Rouen, par des cités reconstruites comme Le Havre, par une Normandie secrète dont l'art de vivre est fugitivement révélé par les peintres impressionnistes et postimpressionnistes ou par les œuvres de Flaubert et de Maupassant, et par le parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.