En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ébroïn

(?-681 ou 683), maire du palais de Neustrie et de Bourgogne.

L'un des principaux acteurs de la lutte que se livrent les royaumes de Neustrie et d'Austrasie dans la seconde moitié du viie siècle. Chassé par les grands de Neustrie et de Bourgogne, à qui il a imposé, à la mort de Clotaire III (673), le roi Thierry III, il revient au pouvoir en 675, réprime durement l'opposition aristocratique (meurtre de saint Léger, vers 677) et remporte en 680, sur Pépin de Herstal, maire d'Austrasie, la victoire de Latofao (aujourd'hui Bois-du-Fays, près de Laon) [680]. Son assassinat, vers 683, marque la fin de l'hégémonie neustrienne sur le regnum Francorum et le début de l'ascension des Pippinides.

Pour en savoir plus, voir l'article Mérovingiens.