En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Hyde Wollaston

Physicien et chimiste britannique (East Dereham, Norfolk, 1766-Londres 1828).

Il exerça d'abord la médecine (1793-1800) et identifia, en 1797, les principaux constituants des calculs urinaires. Il se consacra ensuite à la physique, à la chimie et à la physiologie (domaine dans lequel il fut un remarquable expérimentateur). Ses travaux ont concerné principalement l'électrochimie et l'optique. Il montra que l'électricité produite par frottement (électricité statique) est identique à celle produite par une pile (1801), découvrit la polarisation des piles (1802) et perfectionna la pile de Volta (1815). En optique, il fit d'importantes observations sur la réfraction de la lumière et il inventa plusieurs instruments : un réfractomètre, pour la mesure des indices de réfraction ; un polariseur (prisme de Wollaston), formé de deux prismes biréfringents accolés ; la chambre claire (1807), un appareil destiné à faciliter l'établissement de croquis d'un objet ; et un goniomètre à réflexion (1809), permettant de déterminer la forme géométrique des cristaux. Il fut aussi le premier à observer des raies sombres dans le spectre solaire (1802), avant Fraunhofer, et l'un des premiers à déceler l'existence du rayonnement ultraviolet. En chimie, il fut l'instigateur du système des équivalents, qui rivalisa longtemps avec celui de poids atomique. Il découvrit le palladium (1803) et le rhodium (1804) et développa un procédé de purification du platine, qui lui assura l'aisance financière.