En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Van Hamme

Scénariste belge (Bruxelles 1939).

Ingénieur commercial, licencié en journalisme, agrégé d’économie politique, Jean Van Hamme débute sa vie professionnelle dans le marketing tout en soumettant ses scénarios à divers éditeurs et en traduisant des strips américains pour l’hebdomadaire le Moustique (1965-1967). C’est par l’intermédiaire de son épouse d’alors, modèle pour l’auteur de bande dessinée belge Paul Cuvelier (1923-1978), qu’il embrasse la carrière de scénariste : sensible au sens narratif de son cadet, Cuvelier lui propose de scénariser Époxy (1968), une histoire qui allie érotisme et mythologie, ainsi que les sixième (le Prince des sables, 1968) et septième (le Royaume des eaux noires, 1973) épisodes de la série Corentin.

Après de multiples collaborations (avec Géri, Magellan, 1969-1970 ; avec André Chéret, Domino, 1974 ; avec André Beautemps, Michaël Logan, 1974-1978 ; avec Dany, Histoire sans héros, 1975, prix Saint Michel du meilleur scénario réaliste), il rencontre le dessinateur polonais Grzegorz Rosinski. Ensemble ils créent notamment Thorgal (1977-2006, Yves Sente pour le scénario depuis 2007), série qui met en scène des Vikings en puisant aux sources de la fantasy, puis le Grand Pouvoir du Chninkel (1988), volumineux album en noir et blanc.

Dès lors, rompu à l’art du dialogue et du feuilleton, Van Hamme remporte un succès grandissant : d’abord avec XIII (avec William Vance, depuis 1984), série d’aventures et d’espionnage lointainement inspirée des romans de Robert Ludlum (la Mémoire dans la peau, 1980 ; la Mort dans la peau, 1987 ; la Vengeance dans la peau, 1990), ensuite avec Largo Winch (avec Philippe Francq, depuis 1990), série à suspense reprenant ses propres romans parus de 1977 à 1980 et qui se déroule dans le milieu de la haute finance internationale. Cette série, qui se vend à des millions d’exemplaires en librairie, fera l’objet de plusieurs adaptations tant à la télévision qu’au cinéma.

Jean Van Hamme est également connu pour sa série les Maîtres de l’orge (avec Francis Vallès, 1992-1999 ; adaptée pour le petit écran en 1996 par Jean-Daniel Verhaeghe sous le titre les Steenfort – Maîtres de l’orge) ainsi que pour sa reprise, avec Ted Benoît, de la série Blake et Mortimer d’Edgard Pierre Jacobs (l’Affaire Francis Blake, 1996 ; l’Étrange rendez-vous, 2001). Adaptateur pour le cinéma (Diva, de Jean-Jacques Beineix, 1981), éditeur chez Dupuis (1986-1987), président du Centre belge de la bande dessinée (1992-2000), romancier (le Télescope, 1993), il s’illustre par sa polyvalence artistique et son don de « raconteur d’histoires ».