En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paolo di Dono, dit Paolo Uccello

Paolo Uccello, Saint Georges et le dragon
Paolo Uccello, Saint Georges et le dragon

Peintre italien (Pratovecchio, Toscane, ou Florence 1397-Florence 1475).

Ce qui reste de l'œuvre de cet élève de Ghiberti, assez hétérogène, a pour dénominateur commun un traitement de la figuration et de la perspective dont le caractère de jeu intellectuel aigu, alambiqué, a particulièrement retenu l'attention des commentateurs du xxe s. : fresque du Monument équestre de John Hawkwood, à la cathédrale de Florence, 1436 ; cartons de vitraux pour le même édifice, 1443-1445 ; deux scènes de la Vie de Noé au cloître Vert de Santa Maria Novella de Florence, d'un style monumental et sculptural ; trois panneaux de la Bataille de San Romano (vers 1456 ?, Offices, Louvre, National Gallery. de Londres), où les formes s'emboîtent dans un espace privé d'air ; Saint Georges et le dragon (Paris, musée Jacquemart-André, et National Gallery) ; la Chasse d'Oxford, panneau de coffre qui renoue avec le charme du gothique « courtois » ; le Miracle de la profanation de l'hostie, prédelle (vers 1467, Urbino).