En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Genzale, dit Johnny Thunders

Chanteur, guitariste et compositeur de rock américain (New York 1951-La Nouvelle-Orléans 1991).

Un premier groupe (Actress, en 1970) puis c'est la grande aventure des New York Dolls. En 1975, il forme les Heartbreakers avec le bassiste Richard Hell. Sorti en 1977, en pleine furie punk, l'album L.A.M.F. (Like A Mother Fucker) contient l'hymne Born To Lose. Suit une carrière solo chaotique pour cet héroïnomane notoire.

Il enchaîne albums et cures de désintoxication tout au long des années 1980. Durant cette période, c'est à Paris qu'il trouve l'accueil le plus chaleureux. Le label New Rose produit ses disques, tandis que le Gibus Club lui offre sa scène sans retenue. En 1990, le mythe dont il est l'antihéros fait l'objet d'un film remarquable (Mona et moi, de Patrick Grandperret). Conclusion d'une saga déplorable, il meurt d'une overdose dans une chambre d'hôtel de La Nouvelle-Orléans.

Une figure du rock. Légende mort vivante, Johnny Tonnerres a traîné sa fragile silhouette bicolore (blanc blafard pour le teint, noir corbeau pour la tenue). Reprenant à son compte tant l'image que le jeu de guitare tranchant et sans fioritures de Keith Richards, il a lui-même essaimé des clones comme Steve Stevens, l'alter ego de Billy Idol. Touchante mise à nu de sa personnalité, l'album Hurt Me (1984) montre un compositeur rock très classique et un chanteur incertain. C'est dans ce face-à-face avec sa guitare qu'il émeut le plus.