En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maaouya Ould Sid Ahmed Taya

Officier et homme d'État mauritanien (Atar, wilaya de l'Adrar, 1941).

Chef d'état-major, il est nommé Premier ministre du gouvernement militaire du président Ould Haidallah en 1981. Son poste est supprimé en 1984, après la reconnaissance par la Mauritanie de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario. Il s'empare du pouvoir en décembre de la même année et devient président de la République, chef du gouvernement et président du Comité militaire de salut national.

En juillet 1991, il fait promulguer une nouvelle Constitution, restaure le multipartisme et remporte, en janvier 1992, la première élection présidentielle pluraliste. Après la victoire de son parti, le parti républicain démocrate et social (PRDS) aux législatives de mars, il devient officiellement président de la IIe République islamique en avril.

Réélu en 1997 avec 90,25 % des suffrages à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition, il remporte l'élection présidentielle de 2003, entachée de fraudes massives. Contesté pour sa gestion totalitaire du pouvoir, l'établissement de relations diplomatiques avec Israël et ses méthodes répressives à l'égard des milieux islamistes, il est confronté à plusieurs tentatives de putsch menées par des militaires (2003, 2004), avant d'être renversé, le 3 août 2005, par le colonel Ely Ould Mohammed Vall.

Pour en savoir plus, voir l'article Mauritanie.