En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Djalal Talabani

Homme d'État irakien (Kalkan, province de Kirkuk, 1933).

Jeune militant au sein du parti démocratique du Kurdistan (PDK), il s'engage activement dans la rébellion kurde à partir 1958, date du retour d'exil de Mulla Mustafa Barzani, leader du PDK. À la suite d'une scission du PDK (1964), Djalal Talabani rompt avec Barzani et s'exile au Liban et en Syrie.

De retour en Iraq, il fonde en 1975 l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), dont il devient le secrétaire général. Dans les années 1980-1990, la lutte fratricide entre l'UPK, alliée de l'Iran, et le PDK se radicalise avec Masud Barzani, fils de Mulla Mustafa et héritier du parti.

Néanmoins, l'intervention américano-britannique en Iraq (2003), la chute du régime de Saddam Husayn puis les élections irakiennes (janvier 2005) poussent les deux leaders à oublier leurs différends et à faire cause commune. Tandis que Masud Barzani est désigné, en janvier, président de la région autonome kurde d'Iraq, Djalal Talabani est élu président de la République d'Iraq le 6 avril 2005.

À l’issue des élections de mars 2010, la coalition kurde « Kurdistani » obtient 43 sièges et Djalal Talabani est reconduit dans ses fonctions. Victime d’une crise cardiaque en décembre 2012, il doit être hospitalisé pendant plus d’un an en Allemagne laissant vacant le poste de la présidence iraquienne. En juillet 2014, Fuad Masum lui succède

Pour en savoir plus, voir l'article Iraq : histoire.