En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wayne Shorter

Saxophoniste et compositeur de jazz américain (Newark, New Jersey, 1933).

Après s'être fait connaître au sein des Jazz Messengers d'Art Blakey, il rejoint en 1964 la formation de Miles Davis. En 1971, il fonde avec le pianiste autrichien Joe Zawinul le plus original groupe de jazz-rock des années 1970, Weather Report. En 1980, il participe aux côtés d'anciens compagnons (Freddie Hubbard, Herbie Hancock, Tony Williams et Ron Carter) au groupe V.S.O.P. Il est l'un des compositeurs les plus féconds et les plus originaux de ces trente dernières années. Parmi ses enregistrements, il faut citer : Speak No Evil (1964), Juju (1967), Super Nova (1969), Weather Report (1971), Heavy Weather (1977), Joy Rider (1988), 1 + 1 (avec Herbie Hancock, 1997).

Remplaçant le saxophoniste Hank Mobley à l'occasion d'une tournée des jazz Messengers d'Art Blakley, Wayne Shorter restera dans le groupe de 1959 à 1964, y exercera la fonction de directeur musical, révélera ses talents de compositeur original et de soliste sachant se dégager de lointaines influences coltraniennes, manifestées lors de ses débuts avec Horace Silver. C'est pourtant avec les musiciens de Coltrane (McCoy Tyner, Elvin Jones) qu'il signera de remarquables premiers disques pour la marque Blue Note. Durant l'été 1964, Miles Davis l'appelle pour rejoindre son quintette ; comme chez Blakey, il jouera un rôle considérable au niveau du répertoire, puisqu'il écrira la majorité des compositions nouvelles. Sur des thèmes au caractère minimaliste, à l'ondoyante élégance, interprétés à l'unisson souvent légèrement décalé, Shorter manifeste un certain penchant pour des ambiguïtés tonales et rythmiques, avec une belle assurance dont rarement il se départira, même dans les moments les plus frénétiques de ses improvisations (notamment en concert). En 1968, il commence à jouer du soprano, principalement parce que le timbre plus nasillard de l'instrument s'oppose de manière plus franche aux nouveaux sons des instruments électriques que Davis emploie de plus en plus fréquemment. Tout autant que le trompettiste, il participera activement à l'évolution du groupe vers le jazz-rock.

Avec le claviériste Joe Zawinul, qui comme lui, vient de quitter le groupe de Miles Davis, Shorter fondera et co-dirigera Weather Report, avec une volonté d'échapper aux contraintes stylistiques, et de s'ouvrir à d'autres horizons. Les thèmes qu'il composera auront un caractère soit éthéré, comme dans Mysterious Traveller, soit dansant ou même funky, comme dans Heavy Weather alors que, dans ses solos, figures tranchantes où longues notes tenues s'intègrent ou réagissent aux nappes sonores des synthétiseurs.

Vers le milieu des années 1970, le rôle de Shorter compositeur perd de l'importance au sein du groupe, dont le personnel varie constamment ; il semble prendre plus de plaisir à ces rencontres qu'affectionnent les musiciens de sa génération et enregistre avec des artistes aussi différents que le Brésilien Milton Nascimento ou l'Italien Pino Daniele. Répondant ensuite à la demande de Herbie Hancock, il joue dans le V.S.O.P. Quintet, et quitte Weather Report en 1985. Depuis, on le retrouve dans un contexte électroacoustique, en compagnie de jeunes musiciens et musiciennes (Geri Allen, Terri Lyne Carrington), avec de nouvelles compositions lyriques, pleines de la même poésie lunaire.