En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bob Seger

Compositeur et chanteur de rock américain (Detroit, Michigan, 1945).

Abandonné par son père et élevé dans la quasi-pauvreté, Bob Seger s'inscrit dès ses débuts dans la tradition locale d'un rock agressif mais poignant (MC5, Mitch Ryder, Stooges …). Sa réputation dans le Midwest lui permet d'y décrocher des hits (Heavy Music) et d'y imposer son premier album, Ramblin'Gamblin'Man (1968) dès sa signature sur Capitol. Malgré la présence de J. J. Cale sur Back In 72 (1973), il enchaîne les échecs commerciaux. Il faut attendre Beautiful Loser (1975), enregistré avec son groupe le Silver Bullet Band, et surtout le double Live Bullet (1976), un véritable monument de dynamite rock/rhythm and blues et de hargne viscérale, pour que Bob se fasse connaître. Avec sa voix éraillée, profonde, puissante comme celle de James Brown, et un déluge de guitares, il s'impose en valeur sûre du rock, catalyseur d'une violence blanche et d'émotions noires. Live Bullet reste trois ans dans les charts ! Sur la lancée, Night Moves (1976) se vend à 5 millions d'exemplaires. Bob donne alors plus de 250 concerts par an et peu à peu rénove le rock américain avec son ami Springsteen.

Une rage apprivoisée. Stranger In Town (1978) et ses 4 hits débute une longue période de ballades multiplatinées. Le hard-rock nerveux et racé des débuts s'estompe, sans abandonner pour autant une compassion marquée envers la classe ouvrière, dont Bob est issu. Après 1982, sa popularité décline, probablement à cause du changement de ses musiciens, des longues périodes qui séparent désormais chacun de ses albums, mais surtout à cause de l'abandon de sa formule magique, entre hard-rock et soul, au profit de compositions moins typées et plus commerciales.