En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michael Schumacher

Formule 1, Belgique, 1996
Formule 1, Belgique, 1996

Coureur automobile allemand (Hürth-Hermülheim, près de Cologne, 1969).

1. Le pilote de formule 1 le plus titré

la palmarÈs de Michael Schumacher

Seul pilote de formule 1 sacré sept fois champion du monde des conducteurs (1994, 1995 et de 2000 à 2004).
Il détient aussi le record du monde de victoires en Grands Prix (91, entre 1992 et 2006).

Sept fois champion du monde des conducteurs de formule 1 (1994, 1995, 2000 à 2004), Michael Schumacher a ainsi dépassé le record de l'Argentin Juan Manuel Fangio. S'imposant sur tous les circuits internationaux du calendrier de la formule 1, il détient aussi le record du monde du nombre de victoires en Grand Prix (91), du nombre de points marqués (1 369), de la moyenne de points inscrits par épreuve (5,5) et du nombre de pole-position (68). Il a contribué ainsi à la domination mondiale de Ferrari.

Pilote précoce, il fit ses premiers tours de kart à l'âge de 4 ans sur le circuit dont son père était le gardien. Empruntant la voie traditionnelle menant à la formule 1, il devint champion d'Allemagne juniors de karting en 1984, puis vice-champion du monde l'année suivante. Il fit ses débuts en monoplace en 1988 en formule Ford et en formule 3, devenant champion d'Allemagne de formule 3 en 1989.

En 1990, il fut engagé par Mercedes-Voitures de Sport au sein d'une équipe d'endurance où il côtoya ses compatriotes et futurs adversaires Heinz-Harald Frentzen et Karl Wendlinger. Il participa notamment aux Vingt-Quatre Heures du Mans en 1991, son équipage terminant à la cinquième place. En 1991, il disputa son premier Grand Prix, le Grand Prix de Belgique, à Spa-Francorchamps, à l'âge de 22 ans, pour Jordan, avant d'être aussitôt embauché par Benetton, où il fut l'équipier de Nelson Piquet. C'est aussi à Spa-Francorchamps qu'il remporta son premier Grand Prix, en 1992. Il monta rapidement en puissance jusqu'à l'année 1994 où il remporta cinq des six premiers Grands Prix et décrocha à Adélaïde son premier titre mondial, à l'issue d'une saison marquée par la mort accidentelle du champion du monde en titre, le Brésilien Ayrton Senna, qui empêcha une confrontation prolongée entre les deux hommes. Il devenait ainsi le plus jeune champion du monde, jusqu'au titre de Lewis Hamilton en 2008. Il obtint, l'année suivante, en 1995, son second titre mondial.

2. Sa contribution au renouveau de Ferrari

En 1996, Michael Schumacher fit l'objet d'un transfert record chez Ferrari, qui avait du mal à s'imposer à nouveau en formule 1, et gagna trois Grands Prix sous les couleurs du constructeur italien, qu'il défendit encore en 1997. Malgré la perte de son titre au profit du Britannique Damon Hill en 1996 et la domination du Canadien Jacques Villeneuve la saison suivante, Michael Schumacher, vainqueur de 44 Grands Prix (sur 144 disputés), est alors considéré comme l'un des pilotes les plus talentueux de sa génération. En 1999, il débuta la saison en remportant le Grand Prix de Saint-Marin et le Grand Prix de Monaco, avant d'être victime d'un grave accident, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Revenu dans la compétition après avoir manqué six courses, il dut se contenter de la cinquième place au championnat du monde, mais remportait huit Grands Prix sur les seize disputés en 2000, devenant le sixième triple champion du monde de formule 1. En s'octroyant quatre nouveaux titres mondiaux en 2001, 2002 (saison où il remporte les six premiers Grands Prix), 2003, puis 2004 (où il remporte les cinq premiers Grands Prix), Schumacher améliore le record établi par Juan Manuel Fangio, détenteur de cinq titres mondiaux obtenus entre 1951 et 1957.

Auréolé à sept reprises du titre de champion du monde des pilotes, Schumacher, qui a offert à l'écurie Ferrari six titres de constructeur, a mis une première fois un terme à sa carrière de coureur en octobre 2006, à l'issue du Grand Prix du Brésil. ll a repris la compétition en formule 1 en 2010, au volant d'une Mercedes, et a couru jusqu'en 2012. Il est victime d'un grave accident de ski en 2014. (→ compétition automobile.)