En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Rouher

Homme politique français (Riom 1814-Paris 1884).

Avocat (1838), député républicain (1848 et 1849), il sert la cause de Louis Napoléon. Deux fois ministre de la Justice de 1849 à 1852, il défend la loi électorale du 31 mai 1850 et fait instituer l'assistance judiciaire. Ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics (1855-1863), sénateur (1856), Rouher prépare la loi sur l'aménagement des Landes (1857), la convention avec les compagnies ferroviaires (1859) et le traité de commerce avec l'Angleterre (1860). Président du Conseil d'État (juin 1863), ministre d'État (octobre 1863), il représente le gouvernement devant les Assemblées ; il est, en fait, Premier ministre (1867), ce qui lui vaut le surnom de « vice-empereur sans responsabilités ».

Il soutient l'expédition du Mexique, négocie une alliance avec l'Autriche et l'Italie (1866-67), mais affirme, après la victoire des Français à Mentana (novembre 1867), que l'Italie ne s'emparera jamais de Rome. Opposé à la libéralisation du régime prévue par la lettre de l'empereur (19 janvier 1867), Rouher démissionne après les élections de 1869 et le vote de 116 députés en faveur d'un régime parlementaire (juillet 1869). Devenu président du Sénat, il se réfugie en Angleterre en 1870. De retour en France en 1871, il est député bonapartiste de 1872 à 1881.

Pour en savoir plus, voir l'article second Empire.