Identifiez-vous ou Créez un compte

Praxitèle

Praxitèle, Aphrodite de Cnide
Praxitèle, Aphrodite de Cnide

Sculpteur grec actif vers le milieu du ive s. avant J.-C., fils de Céphisodote l'Ancien.

Sa liaison avec la célèbre courtisane Phryné n'est pas sans influence sur sa production, où flexibilité du mouvement, indolence aimable des expressions et subtilité du modelé participent d'un complet renouveau de l'art classique. Parmi les statues masculines, citons : le Satyre au repos ou Periboêtos (Rome [musée Torlonia et Capitole], Louvre), l'Apollon Sauroctone (Vatican, Avignon, Louvre ; bronze de la villa Albani, Rome), et enfin l'Hermès portant Dionysos enfant, trouvé à Olympie en 1875, considéré par certains comme un original. Les différents types d'Aphrodite qu'il a sculptés lui ont été inspirés par Phryné : l'Aphrodite de Thespies, dont la Vénus d'Arles (Louvre) est la réplique la plus complète, et surtout la plus célèbre, qui dévoile l'éclatante nudité de la femme, l'Aphrodite de Cnide, connue par maintes répliques (Vatican, musée des Thermes à Rome ; Florence, Louvre, Munich). Praxitèle est, avec Scopas, à l'origine de ce goût d'un expressionnisme passionné ou pittoresque qui va caractériser l'art hellénistique.