En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Earl, dit Bud Powell

Bud Powell
Bud Powell

Pianiste de jazz américain (New York 1924-New York 1966).

Il participa aux côtés de Charlie Parker, Dizzy Gillespsie et Thelonious Monk à la révolution du be-bop. Il a été le chef de file du piano bop (Tempus Fugit, 1949 ; Buttercup, 1954 ; Bouncing with Bud, 1962). Le livre de Francis Pandras La Danse des Infidèles retrace son existence mouvementée. Il servira de base au scénario du film de Bertrand Tavernier Autour de Minuit.

On a pu croire que Bud Powell était à Charlie Parker ce que Earl Hines avait été à Louis Armstrong : un pianiste qui adaptait aux ressources de son instrument les innovations apportées par le plus grand soliste de sa génération ; il est plus juste d'admettre qu'il y eut similitude d'esprit et de pensée musicale, que vint renforcer une influence évidente.

Après l'étude, dès l'âge de six ans, des œuvres classiques (de Bach à Debussy), Powell écoutera en 1941 le créateur du be-bop au Minton's Playhouse, en compagnie de l'ami Monk. Il manifeste très tôt les caractéristiques de son style- notamment sur le plan des enchaînements harmoniques (gammes de ton et accords de passage)- et, dès 1946, il est reconnu comme le pianiste le plus représentatif du mouvement bop. Il travaille avec Dizzy Gillespie et Don Byas et participe à de nombreux enregistrements, notamment pour les disques Savoy, avec les Be Bop Boys (Dexter Gordon, Jay Jay Johnson, Sonny Stitt) et Charlie Parker (Cheryl, Donna Lee, Chasin'The Bird) avant d'enregistrer les premiers disques publiés sous son nom (1947), dans lesquels on admire une vitesse de pensée associée à une fantastique vélocité d'exécution, une impeccable rigueur du phrasé et du tempo, un foisonnement mélodique et une tension extrême trouvant un équilibre absolu entre la conception et la technique.

Entre 1949 et 1951, il enregistre pour les firmes Blue Note et Verve, en trio ou en petite formation, une quantité de purs chefs-d'œuvre, dont ses compositions Un Poco Loco, Parisian Thoroughfare, Glass Enclosures, Bouncing with Bud

Mais sa carrière connaît des hauts et des bas à cause d'une santé chancelante. Après une première dépression nerveuse en 1945, des séjours en hôpital psychiatrique, de fréquentes crises d'éthylisme, l'usage de drogues, ses mains ne parviennent plus à suivre le flot des idées. Il fait sa première apparition en Europe en 1956 et s'installe en France en 1959 ; il joue au cabaret Blue Note à Paris, en compagnie de Pierre Michelot et de Kenny Clarke ; il retrouve un certain équilibre grâce à l'amitié de Francis Paudras, qui le recueille et le fait soigner. Atteint de tuberculose (1963), il retourne guéri aux États-Unis l'année suivante, jouant pendant quelques temps au Birdland, mais doit cesser toute activité avant de mourir dans un hôpital de Brooklyn.

Bud Powell aura influencé quantité de pianistes, dont Bill Evans, Horace Silver et ses disciplines Barry Harris et René Urtreger.