En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie Georges Picquart

Lieutenant-colonel Marie Georges Picquart
Lieutenant-colonel Marie Georges Picquart

Général français (Strasbourg 1854-Amiens 1914).

Il sert en Algérie (1879) avant d'être envoyé au Tonkin et en Annam (1885-1888). Professeur de topographie à l'École supérieure de guerre en 1890, il revient l'état-major général en octobre 1893, y succède au colonel Sandherr comme chef de la Section de statistique (les services de renseignements). Découvrant en 1896 la culpabilité d'Esterházy dans l'affaire Dreyfus, Picquart le dénonce provoquant l'hostilité de sa hiérarchie (1894). Envoyé en Tunisie (janvier 1897), il est traduit devant un conseil d'enquête (1898), qui le déclare, à la majorité de quatre voix contre une, réformé pour faute grave dans le service. Emprisonné plusieurs mois, il est renvoyé devant le conseil de guerre de Paris que la Cour de cassation dessaisit le 3 mars 1899. Sa réintégration dans les cadres de l'armée n'intervient que par la loi du 13 juillet 1906. Il est nommé général et ministre de la Guerre dans le cabinet Clemenceau (1906-1909).

Pour en savoir plus, voir les articles affaire Dreyfus, IIIe République.