En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sarah Palin

Femme politique américaine (Sandpoint, Idaho, 1964).

D’origine modeste, elle emménage très jeune avec sa famille en Alaska et suit une formation de journaliste sportive après avoir animé avec succès des équipes de basket féminines et participé à des concours locaux de beauté. De foi catholique convertie à diverses Églises pentecôtistes, et mère de famille, elle est portée en 1996 à la tête de la petite commune de Wasilla (quelque 5 000 habitants), fonction qu’elle occupe jusqu’à ce qu’elle soit élue gouverneure de l’Alaska en 2006, devenant ainsi la première femme et la plus jeune élue à ce poste de responsabilité de l’État. Membre du parti républicain, connue pour son ultra-conservatisme, son opposition farouche à l’avortement et son militantisme pour le droit du port d’armes, elle est désignée par John McCain à la surprise générale comme sa colistière sur le ticket républicain à l’élection présidentielle du 4 novembre 2008.

Représentante de la franche la plus à droite du parti, des intérêts pétroliers et des « hockey moms », elle semble un temps galvaniser autour de sa personne, de son parcours et de son combat pour les valeurs familiales un électorat à la fois fondamentaliste et populiste mais paraît aussi susceptible de rallier nombre de féministes déçus de l’échec aux primaires démocrates d’Hillary Clinton (elle est la deuxième femme à briguer pour l’un des deux grands partis la vice-présidence). La faillite de la banque Lehman Brothers, l’ampleur de la crise économique et financière qui s’ensuit et l’évidence de son inexpérience contribuent à décrédibiliser sa candidature ainsi que celle de son partenaire et conduisent au fiasco de leur entreprise. Contre toute attente, elle démissionne de son poste de gouverneur de l’Alaska en juillet 2009, mais publie en octobre une autobiographie qui devient un best-seller (Going Rogue : An American Life) et fait bientôt d’elle l’égérie de la mouvance des Tea Party, opposition farouche aux démocrates et à l’administration Obama.

En janvier 2010, elle anime une émission d’actualité sur Fox News et soutient publiquement de nombreux candidats ultra-conservateurs, dont les « Mamma Grizzlis » comme Nikki Haley qui partagent ses convictions anti-gouvernementales et ses options religieuses. Son action, qui de toute évidence à joué dans la victoire des républicains lors des élections de midterm de novembre 2010, lui ouvre des perspectives prometteuses pour les primaires de son parti en 2012. Toutefois, les propos agressifs qu’elle a pu tenir à l’encontre d’un certain nombre de candidats (et qui lui ont été reprochés lors de la fusillade de Tucson contre la représentante Gabrielle Giffords en janvier 2011) et son positionnement très à droite sont de nature à obérer ses chances de devenir la favorite des républicains contre le président sortant Obama, officiellement en campagne pour un second mandat.

Pour en savoir plus, voir les articles parti démocrate, parti républicain.

Pour en savoir plus, voir l'article États-Unis : vie politique depuis 1945.