En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oshima Nagisa

Cinéaste japonais (Kyoto 1932-Fujisawa 2013).

En 1959, il réalise son premier long métrage : le Quartier de l'amour et de l'espoir. Ses films suivants, Contes cruels de la jeunesse (1960) et Nuit et brouillard du Japon (1960), sont des échecs commerciaux. Il tourne ensuite plusieurs films qui traitent avec audace du sexe, de l'amour et de la transgression et qui en font la figure de proue de la « nouvelle vague » japonaise et le partisan d'une notion exacerbée du cinéma d'auteur : la Pendaison (1968), Journal du voleur de Shinjuku (1969), le Petit Garçon (1969, en hommage à Jean Genet), la Cérémonie (1971), l'Empire des sens (1975), l'Empire de la passion (1978), Furyo (1983), Max mon amour (1986), Tabou (2000).