En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yoko Ono

Cinéaste, essayiste, peintre, compositrice et chanteuse de rock d'avant garde japonaise (Tokyo, Japon, 1933).

Fille d'un banquier chrétien de Tokyo, elle bénéficie d'une éducation raffinée, initiée aux arts japonais et à la musique occidentale. Par le biais de son premier mari, le jeune compositeur Toshi Ichiyanagi, elle rencontre les musiciens intellectuels John Cage et La Monte Young. Installée à New York au début des années 1960, elle se lie au mouvement artistique d'avant-garde Fluxus. Yoko coiffe à cette époque plusieurs casquettes : cinéaste « underground » tournant des courts-métrages expérimentaux, essayiste publiant un recueil de pensées, Grapefruit, peintre et organisatrice de happenings (performances artistiques). Elle émigre en Angleterre en 1966. C'est à l'Indica Gallery de Londres, en novembre, qu'elle rencontre le grand amour en la personne de John Lennon. L'idylle fera scandale, et d'abord au sein même des Beatles, où Yoko est bientôt accusée de pousser à la dissolution du groupe. Les amants se marient le 20 mars 1969 à Gibraltar. Ils militent alors pour la paix, à grands coups de campagnes publicitaires et de « bed-in », conférences de presse hors normes et très médiatiques, où le couple répond aux journalistes du fond de son lit.

Deux originaux. Ils enregistrent ensemble plusieurs albums, dont Two Virgins qui fera scandale (ils posent nus sur la pochette). Puis ils fondent le Plastic Ono Band, groupe à géométrie variable avec lequel ils enregistrent ensemble (Live Peace in Toronto), et séparément (en 1971 Imagine pour John, Fly pour Yoko). Le bébé Sean vient sceller leur union, le 9 octobre 1975. Après la disparition de John, en décembre 1980, Yoko Ono sort, entre 1981 et 1984, les album Season Of Glass, It's Alright et Milk And Honey, et se consacre à la gestion de l'immense fortune laissée par son défunt mari, dont elle perpétue le souvenir. En 1995, son rapprochement avec Paul McCartney permet la sortie de la chanson posthume Lennon/Beatles, Free As A Bird. Son chant atonal, peuplé de cris et de hurlements suraigus, préfigure (un peu) celui des B 52'S ou de Björk. Au travers de ses compositions corrosives, Yoko s'est amusée à malmener le rock and roll (We're All Water, Midsummer New York), la pop (Sister O Sister) et même la disco (Every Man Has A Woman Who Loves Him, Walkin'On Thin Ice). En 1996, elle enregistre Rising, alternant cris avant-gardistes et rocks plus conventionnels, appuyée par le groupe IMA, dont le (talentueux) guitariste n'est autre que Sean Ono Lennon.