Identifiez-vous ou Créez un compte

Agostinho Neto

Homme d'État angolais (Cachicane, aujourd'hui Kaxikane, district d'Icolo e Bengo, 1922-Moscou 1979).

Fils d'un pasteur méthodiste, il fait des études de médecine au Portugal. Arrêté en 1962, il peut gagner Léopoldville, où il prend la tête du Mouvement populaire de libération de l'Angola (M.P.L.A.) de Mario de Andrade, auquel il donne un élan nouveau. Après le coup d'État portugais de 1974, l'Angola accède à l'indépendance en novembre 1975. Proclamé président de la République populaire d'Angola le 11 novembre 1975, Agostinho Neto est confronté à un gouvernement rival, constitué par le Front national de libération de l'Angola (F.N.L.A.) et l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (U.N.I.T.A.). Neto triomphe de ses rivaux (février 1976), avec l'aide des Cubains, tandis que persistent des guérillas, organisées par l'U.N.I.T.A. soutenue par l'Afrique du Sud. Il meurt en 1979 et est remplacé par José Eduardo Dos Santos. Également poète, il apparaît dès ses premiers textes, parus dans la revue des milieux nationalistes Messagem, comme le chantre de l'« angolanité », qu'il célèbre aussi dans une anthologie de poèmes, Colectânea de poemas (1961).