En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Malcolm Little, dit Malcolm X

Homme politique américain (Omaha 1925-New York 1965).

Fils d'un pasteur baptiste, il connaît la prison pour avoir commis des actes de délinquance. À la fin des années 1940, il adhère à The Nation of Islam, mouvement marqué par une pratique hétérodoxe de l'islam, un fort nationalisme noir et le rejet des Blancs. En 1952, Malcolm Little entre dans le mouvement des Black Muslims, changeant son nom en Malcom X, rejetant ainsi son « nom d'esclave ». Il suit Elijah Muhammad et pousse ce dernier à adopter l'idée d'ériger à l'intérieur des États-Unis une république noire qui en serait totalement indépendante. Mais les deux hommes se séparent en mars 1964.

Après avoir justifié l'assassinat du président John F. Kennedy, en 1963, comme « un juste retour des choses », Malcom X fonde, l'année suivante, son propre groupe la Muslim Mosque ainsi que l'Organisation de l'unité afro-américaine. Il effectue deux tournées en Afrique et au Moyen-Orient (pèlerinage à La Mecque) et se convertit à l'islam sunnite orthodoxe.

Perçu comme un fanatique par les Noirs non-violents, il est assassiné à Harlem par d'anciens camarades issus des rangs des Black Muslims.

Pour en savoir plus, voir l'article États-Unis : vie politique depuis 1945.