En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Black Muslims

(« musulmans noirs »)

Mouvement nationaliste noir nord-américain, se réclamant de l'islam, fondé en 1930, hostile à l'intégration des Noirs dans la société américaine.

Fondé à Detroit sous l'impulsion du « prophète » Wallace D. Fard, dit Walli Farrad, surnommé aussi « le Grand Mahdi » et « le Sauveur », le mouvement connaît ses premiers succès grâce au successeur de Farrad, Elijah Poole, qui se fait appeler Elijah Muhammad. Dans les années 1960, Malcolm Little (→ Malcom X) développe considérablement le mouvement, mais rompt avec Muhammad et est assassiné en 1965.

Les Black Muslims se réclament de l'islam, tout en se distinguant des autres musulmans (Moslems) du pays. Ce sont souvent d'anciens chrétiens qui ignorent l'arabe. Ils rejettent le christianisme (« la religion de l'homme blanc ») et leurs patronymes d'origine européenne (« des noms d'esclaves »). Ils doivent mener une vie exemplaire (pas d'alcool, pas de drogues, pas de fornication, pas d'excès alimentaire, pas de mensonges).

Leur influence s'est exercée surtout dans les milieux étudiants et dans les milieux les plus défavorisés de la population noire. Le champion de boxe Cassius Clay, devenu Muhammad Ali, est un des plus célèbres membres des Black Muslims.

Pour en savoir plus, voir l'article États-Unis : vie politique depuis 1945.