En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jonah Lomu

Joueur de rugby néo-zélandais (Auckland 1975-Auckland 2015).

Débarqué sur la « planète rugby » à l'occasion d'un tournoi de rugby à sept en 1994, cet ailier qui possède les mensurations d'un troisième ligne révolutionna le jeu à son poste : malgré son gabarit hors norme (1,95 mètre pour 118 kilos), il court le 100 mètres en moins de 11 secondes !

Il fut sélectionné pour la première fois dans l'équipe des All Blacks, l'équipe nationale de Nouvelle-Zélande, qui rencontra la France en 1994. Mais c'est lors de la Coupe du monde 1995 en Afrique du Sud (finaliste face au pays organisateur) qu'il acquit définitivement son statut de première star mondiale du rugby, en marquant au total sept essais, dont quatre en demi-finale face à l'Angleterre. Lomu est alors un ailier surpuissant, alternant vitesse pure et force physique.

Courtisé autant par le rugby à treize que par le football américain, il sut profiter de la création du rugby professionnel pour devenir le premier joueur payé plus d'un million de francs par an. Gravement atteint par une maladie rénale qui l'éloigna des terrains pendant un an, il revint au plus niveau dès l'été 1998, pour réaliser la moyenne incroyable à ce niveau de deux essais marqués tous les trois matchs, soit un total de 22 essais en 36 sélections. Il battit son propre record d'essais lors de la Coupe du monde 1999, marquant huit essais, portant ainsi à 15 le record d'essais marqué en Coupe du monde.

Il a remporté le Super 12, en 1996, et trois Tri Nations, en 1996, 1999 et 2002. Il a aussi remporté la coupe du monde de rugby à VII en 2001. Il a obtenu sa dernière sélection en 2002, face au pays de Galles. En 63 sélections avec la Nouvelle-Zélande, il a marqué 185 points et 37 essais.

Il n'a plus joué que quatre matchs entre la fin de sa carrière internationale et sa greffe d'un rein, en 2004, puis neuf matchs depuis sa greffe jusqu'en 2006. Il tente de revenir sur les terrains en 2009, en s'engageant avec Marseille-Vitrolles, en Fédérale 1 (troisième division). [→ rugby.]