En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Suzanne Lenglen

Joueuse de tennis française (Paris 1899-Paris 1938).

Toute jeune fille, elle commença le tennis sous la surveillance de son père, Charles Lenglen, qui était secrétaire du club de Nice et conduisit son entraînement : pour l'obliger à plus de précision, il lui faisait renvoyer la balle dans son mouchoir étalé sur le court. Championne du monde sur terre battue dès l'âge de 15 ans en simple et en double (avec Mlle Ryan), elle domina le tennis mondial féminin pendant plusieurs années : en dehors d'une partie qu'elle dut abandonner, malade, aux États-Unis, Suzanne Lenglen n'a pas perdu un set en simple entre 1919 et 1926.

Son déplacement sur le court, tout en rapidité et en élégance, facilité par son petit gabarit (1,64 m), lui valut le surnom de « la Divine ». Elle eut une influence capitale sur tous les aspects du tennis féminin : jeu, esprit, costume. Elle fut la première à adopter le service de haut en bas, alors que les joueuses servaient jusqu'alors par en dessous. La formule de Wimbledon changea grâce à elle.

Elle triompha aux championnats de France puis aux Internationaux de France (6 titres en simple et en double de 1920 à 1923, en 1925 et en 1926), à Wimbledon en simple (6 titres, dont cinq consécutifs, de 1919 à 1923, et en 1925), en double (de 1919 à 1923 et en 1925), en mixte (1920, 1922, 1923), ainsi qu'aux jeux Olympiques d'Anvers, en 1920, remportant deux titres, en simple et en mixte (avec Max Decugis). Elle devint la première joueuse professionnelle cette même année 1926, après avoir battu l'Américaine Helen Wills, qui devait lui succéder au sommet du tennis féminin. (→ tennis.)