En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tennis

(anglais tennis, du moyen anglais tenetz, jeu de paume, du français tenez, terme que le serveur employait quand il lançait la balle)

Terrain de tennis
Terrain de tennis

Sport qui consiste pour deux (simple) ou quatre (double) joueurs, munis d'une raquette, à envoyer la balle au-dessus d'un filet dans les limites du court, le tennis actuel, venu d'Angleterre, n'a guère plus d'un siècle d'existence. Puissamment structuré à l'échelon international, il est aussi hautement professionnel, et le circuit tennistique, comprenant les quatre tournois dits « du grand chelem », est richement doté. Comme sport loisir, le tennis est pratiqué par plusieurs millions d'adeptes dans le monde.

1. Historique

1.1. Origine et évolution du tennis

Des jeux qui s'apparentent au tennis, on en trouve trace au ier s. de l'Empire romain, en Perse, en Égypte, chez les Indiens Toltèques au Mexique, dans l'Italie de la Renaissance. Mais, pour les historiens, le tennis n'a qu'un véritable ancêtre : le jeu de paume. Ce sport, que l'on fait remonter au début du xive s., a connu son heure de gloire du xve au xviie s., notamment en France et en Angleterre. Il était pratiqué par les rois de France : sous le règne d'Henri IV, Paris compte quelque 250 salles de jeu de paume. Tous les éléments de base du tennis actuel étaient réunis : un terrain, un filet, une balle, des raquettes, une manière particulière de compter les points, etc.

En 1874, en Angleterre, le major Walter Clopton Wingfield entreprend d'actualiser le jeu ancien en le codifiant. Il le fait breveter sous les noms de « sphéristique » (d'un mot grec signifiant « jeu de balle »), puis de « lawn-tennis » (en anglais, « tennis de pelouse »), enfin de « tennis » tout court ; le terme « tennis » est dérivé du mot français « tenetz », qui était utilisé par les joueurs de paume pour annoncer leur service. Clopton entend faire commerce du nouveau jeu : qui veut jouer au tennis doit lui acheter un ensemble comprenant un filet, des raquettes et un jeu de balles. Le terrain avait la forme d'un nœud papillon, plus étroit de 2,40 m au filet qu'en ligne de fond. Nonobstant son aspect commercial, le succès du tennis est immédiat en Angleterre, où il s'impose au sein de la haute société. En 1877, le All England Croquet Club de Wimbledon se rebaptise All England Croquet and Lawn-Tennis Club et ouvre son premier tournoi à tous les amateurs. Quatre ans plus tard, les Américains organisent à leur tour un tournoi individuel. En 1891, en France, est inaugurée une compétition qui sera réservée aux membres de clubs français jusqu'en 1924. L'Australie sera le dernier pays à mettre sur pied un grand tournoi, les Internationaux d'Australie, en 1905. En 1896, le tennis est introduit aux jeux Olympiques (il le restera jusqu'en 1924 avant de réapparaître en 1988 [et en 2012 pour le double mixte]). En 1900, l'Américain Dwight Filley Davis fonde la coupe qui porte son nom, qui permet aux nations représentées par leurs meilleurs joueurs de s'affronter. Durant les premières années, seuls les États-Unis et la Grande-Bretagne sont opposés.

À partir des années 1920, le tennis voit naître ses premières vedettes, en particulier les Français Suzanne Lenglen et les fameux « Mousquetaires » : Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste. À la fin des années 1950, le tennis international se scinde en deux circuits inconciliables : d'un côté, les amateurs disputent les championnats nationaux et les tournois internationaux sous le contrôle de la Fédération internationale de lawn-tennis (F.I.L.T.) créée en 1913 ; de l'autre, les professionnels, marginalisés, qui disputent des exhibitions. En 1963 est créé l'équivalent féminin de la coupe Davis, la coupe de la Fédération. En 1968, le tennis devient un sport professionnel, les amateurs ouvrent leur circuit aux professionnels. Le premier tournoi open est organisé à Bornemouth et gagné par l'Australien Ken Rosewall. Les Internationaux de France, de Grande-Bretagne, des États-Unis… suivent ensuite le mouvement.

En 1969, l'Américain Jack Kramer fonde le Grand Prix parrainé par la firme américaine Pepsi-Cola. Le Grand Prix réunit une fois par an, au tournoi des Masters (les Maîtres), les meilleurs joueurs du circuit. Le premier des lauréats du Grand Prix est l'Américain Stan Smith, en 1970. En 1972, l'Association des tennismen professionnels (A.T.P.) regroupe les joueurs de tennis internationaux et prend leurs intérêts en charge ; elle publie un classement mondial des tennismen actualisé chaque semaine. L'année suivante, la WTA (Women's Tennis Association) devient son pendant féminin. En 1977, le tennis perd son qualificatif de « lawn » : la F.I.L.T. devient la Fédération internationale de tennis. En 1988, après une interruption de soixante-quatre ans, le tennis est de nouveau admis aux jeux Olympiques à Séoul. Le double mixte revient pour les jeux Olympiques de Londres, en 2012.

1.2. L'internationalisation du tennis

C'est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que le tennis entre dans une nouvelle phase de son histoire en se démocratisant. Ainsi, plusieurs écoles vont s'imposer : en Australie, dans les années 1950 et 1960 ; en Suède, dans les années 1970 et 1980 ; aux États-Unis, en Allemagne et en Espagne, dans les années 1980 et 1990. L'internationalisation du tennis se poursuivra avec l'apparition sur les courts internationaux de joueurs de talent venus des pays d'Europe de l'Est et d'Amérique latine.

Le tennis est un sport où la surface de jeu a un rôle essentiel : terre battue, gazon, ciment ou surfaces synthétiques imposent des manières de jouer différentes. Il arrive que l'une de ces surfaces résiste aux plus grands champions : ainsi, ni l'Allemand Boris Becker ni l'Américain Pete Sampras n'ont pu gagner sur la terre battue de Roland-Garros.

2. Les installations et l'équipement

2.1. Le court

Le terrain, ou court, est de forme rectangulaire et mesure 23,77 m de long (78 pieds) sur 8,23 m de large (27 pieds). Il existe plusieurs types de terrain : en terre battue, constituée de calcaire et de terre battue rougeâtre ; en herbe ; en matériau synthétique ; en ciment, voire en bois (pour les courts « indoor », c'est-à-dire en salle).

Le court est divisé en deux par un filet transversal suspendu à une corde ou à un câble métallique dont les extrémités sont fixées à deux poteaux situés à l'extérieur de la surface de rebond. La hauteur du filet au centre doit être de 0,91 m ; il doit y être retenu par une sangle entièrement blanche de 5 cm de large au maximum.

Les lignes marquant les extrémités et les côtés du court sont appelées respectivement lignes de fond et lignes de côté. De chaque côté du filet et parallèlement à celui-ci sont tracées, à une distance de 6,40 m (21 pieds), les lignes de service.

L'espace compris de chaque côté du filet, entre la ligne de service et les lignes de côté, est divisé en deux parties égales, appelées carrés de service, par une ligne médiane de service, large de 5 cm (2 inches), tracée à égale distance des lignes de côté et parallèlement à celles-ci. Chaque ligne de fond est coupée par une ligne de 10 cm (4 inches) de long et 5 cm (2 inches) de large, appelée marque centrale. Celle-ci constitue le prolongement imaginaire de la ligne médiane de service et doit être tracée à l'intérieur du court perpendiculairement à la ligne de fond et en contact avec celle-ci.

2.2. La balle

La surface extérieure de la balle doit être unie, de couleur blanche ou jaune. Son diamètre doit être supérieur à 6,350 cm et inférieur à 6,668 cm ; son poids est compris entre 56,70 g et 58,50 g. Le rebond de la balle tombant d'une hauteur de 254 m sur une base de béton doit être égal ou supérieur à 134,62 m et inférieur à 147,32 m. Les balles utilisées sont pressurisées ou non pressurisées.

2.3. La raquette

La raquette est désormais réalisée en fibres synthétiques. Le tamis de la raquette doit être plat et constitué d'un ensemble de cordes croisées, reliées à un cadre et alternativement entrelacées ou fixées à leurs points de croisement. Le cadre de la raquette ne peut dépasser 73,66 cm de longueur totale (manche compris) et 31,75 cm de largeur totale. La surface cordée ne peut dépasser 39,37 cm de longueur totale et 29,21 cm de largeur totale. La raquette, manche compris, doit être libre de tout ajout et ne doit être équipée d'aucun système autre que ceux utilisés uniquement et spécialement pour limiter ou empêcher l'usure ou la vibration, ou pour équilibrer le poids, et dont la dimension et la position doivent être estimées raisonnables pour cet office. En cours de jeu, un joueur qui casse accidentellement les cordes de sa raquette peut continuer à jouer. Les raquettes ont connu des évolutions sensibles. Ainsi, en 1977, sont apparues les raquettes à double cordage ; plus tard, la surface de jeu a été agrandie avec l'apparition des grands tamis.

3. Les règles

3.1. Le service

Les joueurs se tiennent de part et d'autre du filet. Le premier qui lance la balle s'appelle le « serveur », son adversaire, le « relanceur ». Le relanceur peut se tenir à l'intérieur ou à l'extérieur des limites du court de son côté du filet.

Le service doit être exécuté comme suit : immédiatement avant de commencer à servir, le serveur doit avoir les deux pieds au repos sur le sol au-delà de la ligne de fond, entre les prolongements imaginaires de la marque centrale et de la ligne de côté. Le serveur lance la balle en l'air avec la main dans n'importe quelle direction et la frappe de sa raquette avant qu'elle n'ait touché le sol. Le service est considéré comme achevé au moment du choc de la raquette et de la balle.

Pendant toute la durée du service, le serveur est pénalisé d'une faute de pied s'il :
– change de place, que ce soit en marchant ou en courant ;
– touche avec un de ses pieds toute partie du court autre que celle située derrière la ligne de fond.

En exécutant le service, le serveur doit se tenir alternativement derrière la moitié droite puis la moitié gauche du court en commençant à droite dans chaque jeu. La balle de service doit passer au-dessus du filet et toucher le sol dans le carré de service opposé en diagonale, ou sur l'une des lignes qui limitent ce carré, avant que le relanceur ne la renvoie.

Si, après avoir lancé la balle en l'air pour servir, le joueur décide de ne pas la frapper et la saisit de la main, il n'y a pas faute. Après une faute de service (s'il s'agit de la première), le serveur doit servir de nouveau depuis la même moitié du court que celle d'où la faute a été commise.

Le serveur ne doit exécuter le service que si le relanceur est prêt. Si ce dernier tente de retourner le service, il est censé avoir été prêt. Si le relanceur déclare qu'il n'est pas prêt, il ne peut toutefois pas demander qu'une faute soit comptée parce que la balle n'est pas tombée dans le carré de service.

Le service est à remettre (« let ») :
– si la balle servie touche le filet, la bande ou la sangle et tombe bonne, ou si, après avoir touché le filet, la bande ou la sangle, elle touche le relanceur ou toute partie de ses vêtements ou tout objet qu'il porte avant de toucher le sol ;
– si le service (qu'il soit bon ou qu'il y ait faute) a été exécuté avant que le relanceur ne soit prêt. Dans ces deux cas, le service est alors refait et l'arbitre annonce : « Deux balles. »

À la fin du premier jeu, le relanceur devient serveur et le serveur relanceur, et ainsi de suite, alternativement, pour tous les jeux d'une partie.

Les joueurs doivent changer de côté à la fin du premier jeu, du troisième et ainsi de suite dans chaque set et à la fin de chaque set, sauf si le nombre total de jeux du set est un nombre pair, auquel cas le changement n'aura lieu qu'à la fin du premier jeu du set suivant.

3.2. Le gain et la perte des points

Une balle est en jeu dès qu'elle a été frappée par le serveur et le reste jusqu'à ce que le point soit acquis.

Le serveur gagne le point :

– si la balle servie, n'étant pas « let », touche le relanceur ou toute partie de ses vêtements ou tout objet qu'il porte avant de toucher le sol ;
– si le relanceur perd le point.

Le relanceur gagne le point :

– si le serveur fait deux fautes de service consécutives ;
– si le serveur perd le point.

Un joueur perd le point :

– s'il ne renvoie pas la balle en jeu directement par-dessus le filet avant qu'elle n'ait touché deux fois le sol ;
– s'il renvoie la balle en jeu et qu'elle frappe le sol, une dépendance permanente du court ou tout autre objet en dehors des lignes limitant le court de son adversaire ;
– s'il renvoie faute une balle de volée même s'il se trouvait en dehors du court ;
– si, en jouant la balle, il la porte ou la prend volontairement sur la raquette ou la touche volontairement avec sa raquette plus d'une fois ;
– s'il frappe la balle de volée avant qu'elle n'ait passé le filet ;
– si la balle en jeu le touche lui-même, ou touche une partie de ses vêtements ou tout autre objet qu'il porte à l'exception de sa raquette, qu'elle soit tenue à une ou deux mains ;
– s'il jette sa raquette vers la balle et la touche.

La balle

Une balle tombant sur une ligne est considérée comme tombant dans le court dont cette ligne marque la limite.

Si, après avoir touché le sol, la balle en jeu touche une des dépendances permanentes du court (autre que le filet, les piquets de simple ou poteaux de double, la corde ou le câble métallique, la sangle et la bande), le joueur qui l'a frappée gagne le point. Si c'est au contraire avant que la balle ne touche le sol, son adversaire gagne le point.

Le retour est bon :

– si la balle touche le filet, les poteaux, les piquets de simple, la corde ou le câble métallique, la sangle ou la bande, pourvu qu'elle soit passée au-dessus de l'un d'eux et tombe sur le sol à l'intérieur du court ;
– si la balle est relancée extérieurement au poteau ou piquet de simple, soit au-dessus, soit au-dessous du niveau supérieur du filet, même si elle touche le poteau ou le piquet, mais à la condition qu'elle touche le court dans les limites réglementaires.

3.3. Le décompte des points

Lorsqu'un joueur gagne le premier point, on compte « quinze » pour ce joueur ; lorsqu'il gagne un deuxième point, on compte « trente » pour lui ; la marque du troisième point est comptée « quarante ». Le quatrième point gagné par ce joueur lui donne le jeu sous la réserve suivante : si les deux joueurs ont gagné chacun trois points, la marque est comptée « quarante A » et le point suivant gagné par un joueur est compté « avantage » pour ce joueur. Si, après cela, le même joueur gagne encore un point, il gagne le jeu. Si l'autre joueur gagne le point suivant, la marque est comptée « égalité » et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un joueur ait gagné deux points successivement après l'égalité. Ce joueur gagne alors le jeu.

Le joueur (ou l'équipe de double) qui gagne six jeux gagne une manche (ou set), sous réserve qu'il ait une avance de deux jeux sur son adversaire. Si cela est nécessaire, la manche doit se prolonger jusqu'à ce que cette condition soit réalisée. Le nombre maximal des manches dans une partie est de cinq dans les grands tournois ainsi qu'en coupe Davis ; il est de trois lorsqu'il s'agit des autres épreuves ou des épreuves auxquelles participent les femmes.

3.4. Le jeu décisif, ou « tie break »

Introduction

Le système du jeu décisif (ou « tie break ») peut remplacer le système de l'avantage décrit ci-dessus, à la condition que cette disposition soit annoncée à l'avance. Auquel cas, les règles suivantes doivent être appliquées : le jeu décisif intervient quand le score atteint six jeux partout dans une manche, sauf dans la troisième ou la cinquième manche des parties prévues en trois ou cinq manches, où le système de l'avantage doit être appliqué, à moins qu'il en ait été, à l'avance, décidé autrement.

La procédure suivante doit être appliquée dans le jeu décisif.

En simple

– Le joueur qui gagne sept points gagne le jeu et la manche, à condition qu'il ait deux points d'avance. Si le score atteint six points partout, le jeu continue jusqu'à ce qu'un écart de deux points soit obtenu. La marque numérique est utilisée pendant tout le jeu décisif.

– Le joueur dont c'est le tour de servir sert le premier point. Son adversaire sert le deuxième et le troisième point et, par la suite, chacun des joueurs sert alternativement deux points consécutifs jusqu'à ce que l'un d'eux gagne le jeu et la manche.

– À compter du premier point, chaque service doit être effectué alternativement de la moitié droite et de la moitié gauche du court, en commençant par la moitié droite. Si un service a été effectué de la mauvaise moitié du court sans qu'on s'en aperçoive, les points gagnés à la suite de ce ou ces mauvais service(s) sont validés, mais l'erreur doit être corrigée immédiatement après sa découverte.

– Les joueurs changent de côté tous les six points ainsi qu'à la fin du jeu décisif.

– Le jeu décisif compte pour un jeu pour le changement des balles, mais si le changement de balles doit intervenir au début d'un jeu décisif, il doit être repoussé jusqu'au second jeu de la manche suivante.

La procédure du « tie break » a été appliquée pour la première fois en février 1970 en compétition officielle avant d'entrer en vigueur aux Internationaux des États-Unis six mois plus tard.

En double

En double, on applique le même protocole qu'en simple. Le joueur dont c'est le tour de servir sert le premier point. Par la suite, chaque joueur sert tour à tour deux points, dans l'ordre suivi auparavant au cours de cette manche, jusqu'à ce que le jeu et la manche soient gagnés par une de ces deux équipes. Aucun autre système de jeu décisif n'est autorisé.

Alternance au service

Le joueur (ou, dans le cas d'un double, l'équipe) qui a servi le premier point du jeu décisif doit relancer dans le premier jeu de la manche suivante.

3.5. Le jeu de double

Les règles qui précèdent sont applicables aux doubles sous réserve des dispositions suivantes :
– le court mesure dans ce cas 10,97 m de large, soit 1,37 m de plus de chaque côté que pour le simple. La partie des lignes de côté du court de simple qui se trouve entre les deux lignes de service est appelée « ligne de côté du service » ;
– l'ordre de service doit être décidé au début de chaque manche de la manière suivante : l'équipe qui a le service au premier jeu de chaque manche désigne le joueur qui servira le premier et l'équipe adverse désignera de même le joueur qui servira au deuxième jeu. Le partenaire du joueur qui a servi au premier jeu servira au troisième. Le partenaire du joueur qui a servi au deuxième jeu servira au quatrième et ainsi de suite pour tous les autres jeux d'une manche. Les partenaires de l'équipe qui relancent doivent recevoir le service alternativement pendant chaque jeu.

4. Les classements

4.1. Le classement A.T.P.

Le classement A.T.P. est calculé et publié toutes les semaines. À l'occasion de chacun des tournois comptant pour ce classement, chaque joueur marque des points, en fonction de l'importance du tournoi, du nombre de victoires enregistrées et des classements des adversaires battus (points de bonus).

Le classement A.T.P. résulte du cumul, pour chaque joueur, des 18 meilleurs résultats enregistrés au cours des 52 semaines précédentes. Les points acquis un an plus tôt sont remis en jeu jour pour jour. Par exemple, les bons résultats enregistrés par un joueur dans un tournoi vont donc bonifier son classement au cours des 52 semaines suivantes… et son classement chutera lors de sa 53e semaine, où il perdra les points de ce tournoi.

771 épreuves distribuent des points :
– 65 tournois du circuit principal, dont les quatre tournois du grand chelem, qui offrent le plus grand nombre de points – 2 000 – au vainqueur (Roland-Garros, Wimbledon, l'US Open, les Internationaux d'Australie), le tournoi des Masters, 9 tournois Masters 1000, 11 tournois ATP 500, 40 tournois ATP 250 ;
– la coupe Davis ;
– les tournois Challengers (deuxième division) ;
– les tournois Futures (troisième division).

Les joueurs qui ont été le plus longtemps classés numéro 1 mondial sont : le Suisse Roger Federer, avec 302 semaines, suivi par l'Américain Pete Sampras (286 semaines), le Tchèque Ivan Lendl (270 semaines), l'Américain Jimmy Connors (268 semaines), l'Américain John McEnroe (170 semaines), le Suédois Björn Borg (109 semaines), l'Espagnol Rafael Nadal (102 semaines), l'Américain André Agassi (101 semaines).

4.2. Le classement WTA

Le classement WTA est calculé et publié toutes les semaines. À l'occasion de chacun des tournois comptant pour ce classement, chaque joueuse marque des points, en fonction de l'importance du tournoi, du nombre de victoires enregistrées et des classements des adversaires battus (points de bonus).

Le classement WTA résulte de la somme des points gagnés par chaque joueuse dans les tournois des 52 semaines précédentes. Les bons résultats enregistrés par une joueuse dans un tournoi vont donc bonifier son classement au cours des 52 semaines suivantes… et son classement chutera lors de la 53e semaine, où elle perdra les points de ce tournoi.

En marge du classement WTA, la Fédération internationale de tennis décerne tous les ans le titre de championne du monde.

4.3. Le classement des joueurs de tennis français

Règles générales

Le classement officiel de la Fédération française de tennis (F.F.T.) est établi tous les ans, à l'issue de l'année sportive, d'après les résultats de toutes les compétitions, individuelles et par équipes, homologuées par la F.F.T. et ouvertes aux joueuses et joueurs titulaires d'une licence F.F.T., et donc membres d'un club affilié. L'année sportive couvre douze mois, de début novembre à fin octobre. Ce classement comporte quatre séries :

Première Série

Le classement de la Première Série regroupe les meilleurs joueuses et joueurs français ; il est établi par comparaison des palmarès des joueurs concernés.

Autres séries

Les classements des Deuxième, Troisième et Quatrième Séries sont calculés à partir des états de résultats établis sur les imprimés fédéraux par les juges-arbitres des compétitions homologuées.

5. Les grandes épreuves

5.1. Les jeux Olympiques

Présent lors des premiers Jeux (de 1896 à 1924), le tennis a disparu pour figurer de nouveau dans le programme des Jeux olympiques à partir de 1988, à Séoul.

5.2. La coupe Davis

Créée en 1900 par Dwight Filley Davis (1879-1946), cette compétition est dotée d'un trophée en argent massif de 33 cm de haut et pesant 6 kg sans le socle : c'est le fameux « saladier d'argent », qui fut fondu chez l'orfèvre le plus célèbre de Boston, Schreve, Crump & Low. On lui adjoignit plus tard un plateau d'argent et un socle en deux parties, trois pièces qui pèsent 192 kg. Le socle est recouvert de plaques d'argent où sont inscrits les noms des pays et des joueurs vainqueurs.

Le palmarès de la coupe Davis

TENNIS : COUPE DAVIS

Année

Pays vainqueur

1900

États-Unis

1902

États-Unis

1903

Grande-Bretagne

1904

Grande-Bretagne

1905

Grande-Bretagne

1906

Grande-Bretagne

1907

Australie

1908

Australie

1909

Australie

1910

Australie

1911

Australie

1912

Grande-Bretagne

1913

Australie

1914

Australie

1919

Australie

1920

États-Unis

1921

États-Unis

1922

États-Unis

1923

États-Unis

1924

États-Unis

1925

États-Unis

1926

États-Unis

1927

France

1928

France

1929

France

1930

France

1931

France

1932

France

1933

Grande-Bretagne

1934

Grande-Bretagne

1935

Grande-Bretagne

1936

Grande-Bretagne

1937

États-Unis

1938

États-Unis

1939

Australie (en association avec la Nouvelle-Zélande)

1946

États-Unis

1947

États-Unis

1948

États-Unis

1949

États-Unis

1950

Australie

1951

Australie

1952

Australie

1953

Australie

1954

États-Unis

1955

Australie

1956

Australie

1957

Australie

1958

États-Unis

1959

Australie

1960

Australie

1961

Australie

1962

Australie

1963

États-Unis

1964

Australie

1965

Australie

1966

Australie

1967

Australie

1968

États-Unis

1969

États-Unis

1970

États-Unis

1971

États-Unis

1972

États-Unis

1973

Australie

1974

Afrique du Sud

1975

Suède

1976

Italie

1977

Australie

1978

États-Unis

1979

États-Unis

1980

Tchécoslovaquie

1981

États-Unis

1982

États-Unis

1983

Australie

1984

Suède

1985

Suède

1986

Australie

1987

Suède

1988

Allemagne

1989

Allemagne

1990

États-Unis

1991

France

1992

États-Unis

1993

Allemagne

1994

Suède

1995

États-Unis

1996

France

1997

Suède

1998

Suède

1999

Australie

2000

Espagne

2001

France

2002

Russie

2003

Australie

2004

Espagne

2005

Croatie

2006

Russie

2007

États-Unis

2008

Espagne

2009

Espagne

2010

Serbie

2011

Espagne

2012

République tchèque

2013

République tchèque

L'épreuve se compose de quatre simples et d'un double. Elle se déroule sur trois jours. Depuis 1981, la formule du « groupe mondial » regroupe l'élite des nations : c'est une sorte de première division comprenant seize pays, sans considération géographique. Un système de barrages d'une division à l'autre est instauré pour assurer montées et descentes des équipes nationales et permettre le renouvellement de l'élite.

Jusqu'en 1972, la nation détentrice du « saladier d'argent » n'avait, l'année suivante, qu'à défendre son titre contre la nation qui avait battu toutes les autres, au cours d'une ultime rencontre appelée « Challenge Round ».

Chaque équipe en coupe Davis est composée de quatre joueurs qui peuvent jouer les simples et le double.

Lorsque deux nations sont appelées à se rencontrer, les matches sont disputés chez celle qui s'est déplacée chez l'autre lors de leur dernière confrontation.

5.3. La Fed Cup (anciennement coupe de la Fédération, rebaptisée Fed Cup en 1995)

Créée en 1963, la Fed Cup, championnat par équipes de joueuses, peut être considérée comme l'équivalent de la coupe Davis chez les hommes.

Jusqu'en 1994, les nations participant à la Fed Cup étaient regroupées en un même lieu, pendant une semaine, comme pour un tournoi. Depuis 1995, le groupe mondial est un tableau classique disputé par élimination directe sur trois tours. Un système de montées et descentes avec la division inférieure permet un renouvellement de l'élite. La France fait partie du groupe mondial depuis sa création en 1995.

Lorsque deux nations sont appelées à se rencontrer, la rencontre est disputée chez celle qui s'est déplacée chez l'autre lors de leur dernière confrontation. Chaque équipe engagée en Fed Cup est composée de quatre joueuses qui peuvent jouer les simples et le double.

Les cinq matches se disputent sur une durée de deux jours : deux simples le premier jour, suivis de deux simples et d'un double le second jour.

Le palmarès de la Fed Cup

TENNIS : LE PALMARÈS DE LA FED CUP

1. États-Unis

17 succès : 1963 ; 1966 ; 1967 ; 1969 ; 1976 à 1982 ; 1986 ; 1989 ; 1990 ; 1996 ; 1999 ; 2000

2. Australie

7 succès : 1964 ; 1965 ; 1968 ; 1970 ; 1971 ; 1973 ; 1974

2. Tchécoslovaquie puis République tchèque

7 succès : 1975 ; 1983 à 1985 ; 1988 ; 2011 ; 2012

4. Espagne

5 succès : 1991 ; 1993 à 1995 ; 1998

5. Russie

4 succès : 2004 ; 2005 ; 2007 ; 2008

6. Italie

3 succès : 2006 ; 2009 ; 2010

7. Allemagne

2 succès : 1987 ; 1992

7. France

2 succès : 1997 ; 2003

8. Afrique du Sud

1 succès : 1972

8. Belgique

1 succès : 2001

8. Slovaquie

1 succès : 2002

5.4. Les quatre grands tournois

Gagner les quatre grands tournois la même année, c'est réaliser le grand chelem, une formule empruntée au bridge. Elle désigne le gain des grands tournois internationaux (Australie, France, Grande-Bretagne et États-Unis) remportés par un joueur en douze mois sur deux années consécutives (jusqu'en 1983, la performance devait être réalisée durant la même année civile). Seuls deux joueurs : Donald Budge (1938) et Rod Laver (1962 et 1968), et quatre joueuses : Maureen Connolly (1953), Margaret Court-Smith (1970), Martina Navratilova (1983 et 1984) et Steffi Graf (1988), ont réalisé le grand chelem.

Les Internationaux d'Australie

Historique

L'épreuve fut disputée dans différentes villes d'Australie (Perth, Brisbane, Sydney…), voire de Nouvelle-Zélande (Christchurch, Hastings), avant de s'installer sur les courts en herbe de Kooyong, dans la banlieue de Melbourne, de 1972 à 1987. À partir de 1988, les Internationaux d'Australie se déroulent sur les courts en surface synthétique du National Centre de Melbourne. Le tournoi est organisé pendant l'été austral, en janvier.

Simples hommes

Le palmarès des Internationaux d'Australie (hommes)

TENNIS : INTERNATIONAUX D'AUSTRALIE

Simples hommes

Année

Vainqueur

1905

Heath (Australie)

1906

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1907

Rice (Australie)

1908

Alexander (Australie)

1909

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1910

Heath (Australie)

1911

Brookes (Australie)

1912

Parker (Australie)

1913

Parker (Australie)

1914

O'Hara Wood (Australie)

1915

Lowe (Australie)

1919

Kingscote (Australie)

1920

O'Hara Wood (Australie)

1921

Gemmell (Australie)

1922

Anderson (Australie)

1923

O'Hara Wood (Australie)

1924

Anderson (Australie)

1925

Anderson (Australie)

1926

Hawkes (Australie)

1927

Patterson (Australie)

1928

Borotra (France)

1929

Gregory (Australie)

1930

Moon (Australie)

1931

Crawford (Australie)

1932

Crawford (Australie)

1933

Crawford (Australie)

1934

Perry (Grande-Bretagne)

1935

Crawford (Australie)

1936

Quist (Australie)

1937

McGrath (Australie)

1938

Budge (États-Unis)

1939

Bromwich (Australie)

1940

Quist (Australie)

1946

Bromwich (Australie)

1947

Pails (Australie)

1948

Quist (Australie)

1949

Sedgman (Australie)

1950

Sedgman (Australie)

1951

Savitt (États-Unis)

1952

McGregor (Australie)

1953

Rosewall (Australie)

1954

Rose (Australie)

1955

Rosewall (Australie)

1956

Hoad (Australie)

1957

Hoad (Australie)

1958

J. Cooper (Australie)

1959

Olmedo (Pérou)

1960

Laver (Australie)

1961

Emerson (Australie)

1962

Laver (Australie)

1963

Emerson (Australie)

1964

Emerson (Australie)

1965

Emerson (Australie)

1966

Emerson (Australie)

1967

Emerson (Australie)

1968

Bowrey (Australie)

1969

Laver (Australie)

1970

Ashe (États-Unis)

1971

Rosewall (Australie)

1972

Rosewall (Australie)

1973

Newcombe (Australie)

1974

Connors (États-Unis)

1975

Newcombe (Australie)

1976

Edmondson (Australie)

janvier 1977

Tanner (États-Unis)

décembre 1977

Gerulaitis (Etats-Unis)

1978

Vilas (Argentine)

1979

Vilas (Argentine)

1980

Teacher (États-Unis)

1981

Kriek (Afrique du Sud)

1982

Kriek (États-Unis)

1983

Wilander (Suède)

1984

Wilander (Suède)

1985

Edberg (Suède)

1986

Simples non disputés

1987

Edberg (Suède)

1988

Wilander (Suède)

1989

Lendl (Tchécoslovaquie)

1990

Lendl (Tchécoslovaquie)

1991

Becker (Allemagne)

1992

Courier (États-Unis)

1993

Courier (États-Unis)

1994

Sampras (États-Unis)

1995

Agassi (États-Unis)

1996

Becker (Allemagne)

1997

Sampras (États-Unis)

1998

Korda (République tchèque)

1999

Kafelnikov (Russie)

2000

Agassi (États-Unis)

2001

Agassi (États-Unis)

2002

Johansson (Suède)

2003

Agassi (États-Unis)

2004

Federer (Suisse)

2005

Safin (Russie)

2006

Federer (Suisse)

2007

Federer (Suisse)

2008

Djokovic (Serbie)

2009

Nadal (Espagne)

2010

Federer (Suisse)

2011

Djokovic (Serbie)

2012

Djokovic (Serbie)

2013

Djokovic (Serbie)

2014

Wawrinka (Suisse)

Simples femmes

Le palmarès des Internationaux d'Australie (femmes)

TENNIS : INTERNATIONAUX D'AUSTRALIE

Simples femmes

Année

Vainqueur

1922

Molesworth (Australie)

1923

Molesworth (Australie)

1924

Lance (Australie)

1925

Akhurst (Australie)

1926

Akhurst (Australie)

1927

Boyd (Australie)

1928

Akhurst (Australie)

1929

Akhurst (Australie)

1930

Akhurst (Australie)

1931

Buttsworth (Australie)

1932

Buttsworth (Australie)

1933

Hartigan (Australie)

1934

Hartigan (Australie)

1935

Round (Australie)

1936

Hartigan (Australie)

1937

Wynne (Australie)

1938

Bundy (Australie)

1939

Westacott (Australie)

1940

Bolton (Australie)

1946

Bolton (Australie)

1947

Bolton (Australie)

1948

Bolton (Australie)

1949

Hart (États-Unis)

1950

Brough (Australie)

1951

Bolton (Australie)

1952

Long (Australie)

1953

Connolly (États-Unis)

1954

Long (Australie)

1955

Penrose (Australie)

1956

Carter (Australie)

1957

Fry (États-Unis)

1958

Mortimer (Grande-Bretagne)

1959

Reitano (Australie)

1960

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1961

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1962

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1963

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1964

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1965

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1966

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1967

Richey (États-Unis)

1968

King (États-Unis)

1969

Court-Smith (Australie)

1970

Court-Smith (Australie)

1971

Court-Smith (Australie)

1972

Wade (Grande-Bretagne)

1973

Court-Smith (Australie)

1974

Goolagong (Australie)

1975

Goolagong (Australie)

1976

Cawley-Goolagong (Australie)

1977

Reid (Australie)

1977

Cawley-Goolagong (Australie)

1978

O'Neil (Australie)

1979

Jordan (États-Unis)

1980

Mandlikova (Tchécoslovaquie)

1981

Navratilova (États-Unis)

1982

Evert-Lloyd (États-Unis)

1983

Navratilova (États-Unis)

1984

Evert-Lloyd (États-Unis)

1985

Navratilova (États-Unis)

1986

Simples non disputés

1987

Mandlikova (Tchécoslovaquie)

1988

Graf (R.F.A.)

1989

Graf (R.F.A.)

1990

Graf (Allemagne)

1991

Seles (Yougoslavie)

1992

Seles (Yougoslavie)

1993

Seles (Yougoslavie)

1994

Graf (Allemagne)

1995

Pierce (France)

1996

Seles (États-Unis, d'origine yougoslave)

1997

Hingis (Suisse)

1998

Hingis (Suisse)

1999

Hingis (Suisse)

2000

Davenport (États-Unis)

2001

Capriati (États-Unis)

2002

Capriati (États-Unis)

2003

S. Williams (États-Unis)

2004

Henin (Belgique)

2005

S. Williams (États-Unis)

2006

Mauresmo (France)

2007

S. Williams (États-Unis)

2008

Charapova (Russie)

2009

S. Williams (États-Unis)

2010

S. Williams (États-Unis)

2011

Clijsters (Belgique)

2012

Azarenka (Russie)

2013

Azarenka (Russie)

2014

Na Li (Chine)

Les Internationaux de France

Historique

Créés en 1891, les Internationaux de France sont d'abord réservés aux joueurs résidant en France et se déroulent au Stade français. En 1925, ils s'ouvrent à tous les amateurs. Depuis 1928, ils se déroulent sur les courts en terre battue du stade Roland-Garros (aviateur français, 1888-1918, membre du Stade français), porte d'Auteuil à Paris. Le tournoi a lieu dans la première quinzaine du mois de juin.

Simples hommes

Le palmarès des Internationaux de France (hommes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DE FRANCE (championnats de France jusqu'en 1924)

Simples hommes

Année

Vainqueur

1891

Briggs (Grande-Bretagne)

1892

Schopfer (France)

1893

Riboulet (France)

1894

Vacherot (France)

1895

Vacherot (France)

1896

Vacherot (France)

1897

Ayme (France)

1898

Ayme (France)

1899

Ayme (France)

1900

Ayme (France)

1901

Vacherot (France)

1902

Vacherot (France)

1903

Decugis (France)

1904

Decugis (France)

1905

Germot (France)

1906

Germot (France)

1907

Decugis (France)

1908

Decugis (France)

1909

Decugis (France)

1910

Germot (France)

1911

Gobert (France)

1912

Decugis (France)

1913

Decugis (France)

1914

Decugis (France)

1920

Gobert (France)

1921

Samazeuilh (France)

1922

Cochet (France)

1923

Blanchy (France)

1924

Borotra (France)

1925

Lacoste (France)

1926

Cochet (France)

1927

Lacoste (France)

1928

Cochet (France)

1929

Lacoste (France)

1930

Cochet (France)

1931

Borotra (France)

1932

Cochet (France)

1933

Crawford (Australie)

1934

Von Cramm (Allemagne)

1935

Perry (Grande-Bretagne)

1936

von Cramm (Allemagne)

1937

Henkel (Allemagne)

1938

Budge (États-Unis)

1939

McNeill (États-Unis)

1946

Bernard (France)

1947

Asboth (Hongrie)

1948

Parker (États-Unis)

1949

Parker (États-Unis)

1950

Patty (États-Unis)

1951

Drobny (Tchécoslovaquie)

1952

Drobny (Tchécoslovaquie)

1953

Rosewall (Australie)

1954

Trabert (États-Unis)

1955

Trabert (États-Unis)

1956

Hoad (Australie)

1957

Davidson (Suède)

1958

Rose (Australie)

1959

Pietrangeli (Italie)

1960

Pietrangeli (Italie)

1961

Santana (Espagne)

1962

Laver (Australie)

1963

Emerson (Australie)

1964

Santana (Espagne)

1965

Stolle (Australie)

1966

Roche (Australie)

1967

Emerson (Australie)

1968

Rosewall (Australie)

1969

Laver (Australie)

1970

Kodeš (Tchécoslovaquie)

1971

Kodeš (Tchécoslovaquie)

1972

Gimeno (Espagne)

1973

Nastase (Roumanie)

1974

Borg (Suède)

1975

Borg (Suède)

1976

Panatta (Italie)

1977

Vilas (Argentine)

1978

Borg (Suède)

1979

Borg (Suède)

1980

Borg (Suède)

1981

Borg (Suède)

1982

Wilander (Suède)

1983

Noah (France)

1984

Lendl (Tchécoslovaquie)

1985

Wilander (Suède)

1986

Lendl (Tchécoslovaquie)

1987

Lendl (Tchécoslovaquie)

1988

Wilander (Suède)

1989

Chang (États-Unis)

1990

Gomez (Équateur)

1991

Courier (États-Unis)

1992

Courier (États-Unis)

1993

Bruguera (Espagne)

1994

Bruguera (Espagne)

1995

Muster (Autriche)

1996

Kafelnikov (Russie)

1997

Kuerten (Brésil)

1998

Moya (Espagne)

1999

Agassi (États-Unis)

2000

Kuerten (Brésil)

2001

Kuerten (Brésil)

2002

Costa (Espagne)

2003

Ferrero (Espagne)

2004

Gaudio (Argentine)

2005

Nadal (Espagne)

2006

Nadal (Espagne)

2007

Nadal (Espagne)

2008

Nadal (Espagne)

2009

Federer (Suisse)

2010

Nadal (Espagne)

2011

Nadal (Espagne)

2012

Nadal (Espagne)

2013

Nadal (Espagne)

2014

Nadal (Espagne)

Simples femmes

Le palmarès des Internationaux de France (femmes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DE FRANCE (championnats de France jusqu'en 1924)

Simples femmes

Année

Vainqueur

1897

Masson (France)

1898

Masson (France)

1899

Masson (France)

1900

Prevost (France)

1901

Girod (France)

1902

Masson (France)

1903

Masson (France)

1904

Gillou (France)

1905

Gillou (France)

1906

Fenwick (France)

1907

Kermel (France)

1908

Fenwick (France)

1909

Matthey (France)

1910

Matthey (France)

1911

Matthey (France)

1912

Matthey (France)

1913

Broquedis (France)

1914

Broquedis (France)

1920

Lenglen (France)

1921

Lenglen (France)

1922

Lenglen (France)

1923

Lenglen (France)

1924

Viasto (France)

1925

Lenglen (France)

1926

Lenglen (France)

1927

Bouman (Pays-Bas)

1928

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1929

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1930

Wills-Moody (États-Unis)

1931

Aussem (Allemagne)

1932

Wills-Moody (États-Unis)

1933

Scriven (Grande-Bretagne)

1934

Scriven (Grande-Bretagne)

1935

Sperling (Allemagne)

1936

Sperling (Allemagne)

1937

Sperling (Allemagne)

1938

Mathieu (France)

1939

Mathieu (France)

1946

Osborne (États-Unis)

1947

Todd (États-Unis)

1948

Landry (France)

1949

Osborne-Du Pont (États-Unis)

1950

Hart (États-Unis)

1951

Fry (États-Unis)

1952

Hart (États-Unis)

1953

Connolly (États-Unis)

1954

Connolly (États-Unis)

1955

Mortimer (Grande-Bretagne)

1956

Gibson (États-Unis)

1957

Bloomer (Grande-Bretagne)

1958

Kormoczy (Hongrie)

1959

Truman (Grande-Bretagne)

1960

Hard (États-Unis)

1961

Haydon (Grande-Bretagne)

1962

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1963

Turner (Australie)

1964

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1965

Turner (Australie)

1966

Haydon-Jones (Grande-Bretagne)

1967

Durr (France)

1968

Richey (États-Unis)

1969

Court-Smith (Australie)

1970

Court-Smith (Australie)

1971

Goolagong (Australie)

1972

King (États-Unis)

1973

Court-Smith (Australie)

1974

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1975

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1976

Barker (Grande-Bretagne)

1977

Jausovec (Yougoslavie)

1978

Ruzici (Roumanie)

1979

Evert-Lloyd (États-Unis)

1980

Evert-Lloyd (États-Unis)

1981

Mandlikova (Tchécoslovaquie)

1982

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1983

Evert-Lloyd (États-Unis)

1984

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1985

Evert-Lloyd (États-Unis)

1986

Evert-Lloyd (États-Unis)

1987

Graf (R.F.A.)

1988

Graf (R.F.A.)

1989

Sánchez Vicario (Espagne)

1990

Seles (Yougoslavie)

1991

Seles (Yougoslavie)

1992

Seles (Yougoslavie)

1993

Graf (Allemagne)

1994

Sánchez Vicario (Espagne)

1995

Graf (Allemagne)

1996

Graf (Allemagne)

1997

Majoli (Croatie)

1998

Sánchez Vicario (Espagne)

1999

Graf (Allemagne)

2000

Pierce (France)

2001

Capriati (États-Unis)

2002

S. Williams (États-Unis)

2003

Henin (Belgique)

2004

Myskina (Russie)

2005

Henin (Belgique)

2006

Henin (Belgique)

2007

Henin (Belgique)

2008

Ivanovic (Serbie)

2009

Kuznetsova (Russie)

2010

Schiavone (Italie)

2011

Li Na (Chine)

2012

Charapova (Russie)

2013

S. Williams (États-Unis)

2014

Charapova (Russie)

Les Internationaux de Grande-Bretagne

Introduction

Le tournoi des Internationaux de Grande-Bretagne est le plus ancien tournoi du monde. Il est organisé dans la première quinzaine de juillet par le All England Croquet and Lawn-Tennis Club sur les courts en herbe de Wimbledon (banlieue de Londres).

Simples hommes

Le palmarès des Internationaux de Grande-Bretagne (hommes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DE GRANDE-BRETAGNE

Simples hommes

Année

Vainqueur

1877

S. W. Gore (Grande-Bretagne)

1878

Hadow (Grande-Bretagne)

1879

Hartley (Grande-Bretagne)

1880

Hartley (Grande-Bretagne)

1881

Renshaw (Grande-Bretagne)

1882

Renshaw (Grande-Bretagne)

1883

Renshaw (Grande-Bretagne)

1884

Renshaw (Grande-Bretagne)

1885

Renshaw (Grande-Bretagne)

1886

Renshaw (Grande-Bretagne)

1887

Lawford (Grande-Bretagne)

1888

Renshaw (Grande-Bretagne)

1889

Renshaw (Grande-Bretagne)

1890

Hamilton (Grande-Bretagne)

1891

Baddeley (Grande-Bretagne)

1892

Baddeley (Grande-Bretagne)

1893

Pim (Grande-Bretagne)

1894

Pim (Grande-Bretagne)

1895

Baddeley (Grande-Bretagne)

1896

Mahony (Grande-Bretagne)

1897

Doherty (Grande-Bretagne)

1898

Doherty (Grande-Bretagne)

1899

Doherty (Grande-Bretagne)

1900

Doherty (Grande-Bretagne)

1901

A. W. Gore (Grande-Bretagne)

1902

Doherty (Grande-Bretagne)

1903

Doherty (Grande-Bretagne)

1904

Doherty (Grande-Bretagne)

1905

Doherty (Grande-Bretagne)

1906

Doherty (Grande-Bretagne)

1907

Brookes (Australie)

1908

A. W. Gore (Grande-Bretagne)

1909

A. W. Gore (Grande-Bretagne)

1910

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1911

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1912

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1913

Wilding (Nouvelle-Zélande)

1914

Brookes (Australie)

1919

Patterson (Australie)

1920

Tilden (États-Unis)

1921

Tilden (États-Unis)

1922

Patterson (Australie)

1923

Johnston (États-Unis)

1924

Borotra (France)

1925

Lacoste (France)

1926

Borotra (France)

1927

Cochet (France)

1928

Lacoste (France)

1929

Cochet (France)

1930

Tilden (États-Unis)

1931

Wood (Grande-Bretagne)

1932

Vines (États-Unis)

1933

Crawford (Australie)

1934

Perry (Grande-Bretagne)

1935

Perry (Grande-Bretagne)

1936

Perry (Grande-Bretagne)

1937

Budge (États-Unis)

1938

Budge (États-Unis)

1939

Riggs (États-Unis)

1946

Petra (France)

1947

Kramer (États-Unis)

1948

Falkenburg (États-Unis)

1949

Schroeder (États-Unis)

1950

Patty (États-Unis)

1951

Savitt (États-Unis)

1952

Sedgman (États-Unis)

1953

Seixas (États-Unis)

1954

Drobny (Tchécoslovaquie)

1955

Trabert (États-Unis)

1956

Hoad (Australie)

1957

Hoad (Australie)

1958

Cooper (Australie)

1959

Olmedo (Pérou)

1960

Fraser (Australie)

1961

Laver (Australie)

1962

Laver (Australie)

1963

McKinley (États-Unis)

1964

Emerson (Australie)

1965

Emerson (Australie)

1966

Santana (Espagne)

1967

Newcombe (Australie)

1968

Laver (Australie)

1969

Laver (Australie)

1970

Newcombe (Australie)

1971

Newcombe (Australie)

1972

Smith (États-Unis)

1973

Kodeš (Tchécoslovaquie)

1974

Connors (États-Unis)

1975

Ashe (États-Unis)

1976

Borg (Suède)

1977

Borg (Suède)

1978

Borg (Suède)

1979

Borg (Suède)

1980

Borg (Suède)

1981

McEnroe (États-Unis)

1982

Connors (États-Unis)

1983

McEnroe (États-Unis)

1984

McEnroe (États-Unis)

1985

Becker (R.F.A.)

1986

Becker (R.F.A.)

1987

Cash (Australie)

1988

Edberg (Suède)

1989

Becker (R.F.A.)

1990

Edberg (Suède)

1991

Stich (Allemagne)

1992

Agassi (États-Unis)

1993

Sampras (États-Unis)

1994

Sampras (États-Unis)

1995

Sampras (États-Unis)

1996

Krajicek (Pays-Bas)

1997

Sampras (États-Unis)

1998

Sampras (États-Unis)

1999

Sampras (États-Unis)

2000

Sampras (États-Unis)

2001

Ivanisevic (Croatie)

2002

Hewitt (Australie)

2003

Federer (Suisse)

2004

Federer (Suisse)

2005

Federer (Suisse)

2006

Federer (Suisse)

2007

Federer (Suisse)

2008

Nadal (Espagne)

2009

Federer (Suisse)

2010

Nadal (Espagne)

2011

Djokovic (Serbie)

2012

Federer (Suisse)

2013

Murray (Grande-Bretagne)

2014

Djokovic (Serbie)

Simples femmes

Le palmarès des Internationaux de Grande-Bretagne (femmes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DE GRANDE-BRETAGNE

Simples femmes

Année

Vainqueur

1884

Watson (Grande-Bretagne)

1885

Watson (Grande-Bretagne)

1886

Bingley (Grande-Bretagne)

1887

Dod (Grande-Bretagne)

1888

Dod (Grande-Bretagne)

1889

Hillyard (Grande-Bretagne)

1890

Rice (Grande-Bretagne)

1891

Dod (Grande-Bretagne)

1892

Dod (Grande-Bretagne)

1893

Dod (Grande-Bretagne)

1894

Hillyard (Grande-Bretagne)

1895

Cooper (puis Cooper-Sterry) [Grande-Bretagne]

1896

Cooper (puis Cooper-Sterry) [Grande-Bretagne]

1897

Hillyard (Grande-Bretagne)

1898

Cooper (puis Cooper-Sterry) [Grande-Bretagne]

1899

Hillyard (Grande-Bretagne)

1900

Hillyard (Grande-Bretagne)

1901

Cooper-Sterry (Grande-Bretagne)

1902

Robb (Grande-Bretagne)

1903

Douglass (Grande-Bretagne)

1904

Douglass (Grande-Bretagne)

1905

Sutton (États-Unis)

1906

Douglass (Grande-Bretagne)

1907

Sutton (États-Unis)

1908

Cooper-Sterry (Grande-Bretagne)

1909

Boothby (Grande-Bretagne)

1910

Lambert-Chambers (Grande-Bretagne)

1911

Lambert-Chambers (Grande-Bretagne)

1912

Larcombe (Grande-Bretagne)

1913

Lambert-Chambers (Grande-Bretagne)

1914

Lambert-Chambers (Grande-Bretagne)

1919

Lenglen (France)

1920

Lenglen (France)

1921

Lenglen (France)

1922

Lenglen (France)

1923

Lenglen (France)

1924

McKane (Grande-Bretagne)

1925

Lenglen (France)

1926

Godfree (Grande-Bretagne)

1927

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1928

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1929

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1930

Wills-Moody (États-Unis)

1931

Aussem (Allemagne)

1932

Wills-Moody (États-Unis)

1933

Wills-Moody (États-Unis)

1934

Round (Grande-Bretagne)

1935

Wills-Moody (États-Unis)

1936

Jacobs (États-Unis)

1937

Round (Grande-Bretagne)

1938

Wills-Moody (États-Unis)

1939

Marble (États-Unis)

1946

Betz (États-Unis)

1947

Osborne (États-Unis)

1948

Brough (États-Unis)

1949

Brough (États-Unis)

1950

Brough (États-Unis)

1951

Hart (États-Unis)

1952

Connolly (États-Unis)

1953

Connolly (États-Unis)

1954

Connolly (États-Unis)

1955

Brough (États-Unis)

1956

Fry (États-Unis)

1957

Gibson (États-Unis)

1958

Gibson (États-Unis)

1959

Bueno (Brésil)

1960

Bueno (Brésil)

1961

Mortimer (Grande-Bretagne)

1962

Susman (États-Unis)

1963

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1964

Bueno (Brésil)

1965

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1966

King (États-Unis)

1967

King (États-Unis)

1968

King (États-Unis)

1969

Haydon-Jones (Grande-Bretagne)

1970

Court-Smith (Australie)

1971

Goolagong (Australie)

1972

King (États-Unis)

1973

King (États-Unis)

1974

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1975

King (États-Unis)

1976

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1977

Wade (Grande-Bretagne)

1978

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1979

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1980

Cawley-Goolagong (Australie)

1981

Evert-Lloyd (États-Unis)

1982

Navratilova (États-Unis)

1983

Navratilova (États-Unis)

1984

Navratilova (États-Unis)

1985

Navratilova (États-Unis)

1986

Navratilova (États-Unis)

1987

Navratilova (États-Unis)

1988

Graf (R.F.A.)

1989

Graf (R.F.A.)

1990

Navratilova (États-Unis)

1991

Graf (Allemagne)

1992

Graf (Allemagne)

1993

Graf (Allemagne)

1994

Martínez (Espagne)

1995

Graf (Allemagne)

1996

Graf (Allemagne)

1997

Hingis (Suisse)

1998

Novotna (République tchèque)

1999

Davenport (États-Unis)

2000

V. Williams (États-Unis)

2001

V. Williams (États-Unis)

2002

S. Williams (États-Unis)

2003

S. Williams (États-Unis)

2004

Charapova (Russie)

2005

V. Williams (États-Unis)

2006

Mauresmo (France)

2007

V. Williams (États-Unis)

2008

V. Williams (États-Unis)

2009

S. Williams (États-Unis)

2010

S. Williams (États-Unis)

2011

Kvitova (République tchèque)

2012

S. Williams (États-Unis)

2013

Bartoli (France)

2014

Kvitova (République tchèque)

Les Internationaux des États-Unis

Historique

Créés en 1881 pour les hommes, en 1887 pour les femmes, les Internationaux des États-Unis étaient à l'origine organisés à Newport (Rhode Island). De 1911 à 1977, ils sont disputés sur les courts du West Side Tennis Club de Forest Hills, dans la banlieue de New York, sur herbe, puis sur surface synthétique. À partir de 1978, les Internationaux se déroulent au National Tennis Centre de Flushing Meadow, à New York, sur des courts en ciment vert. Le tournoi a lieu durant la première quinzaine de septembre.

Simples hommes

Le palmarès des Internationaux des États-Unis (hommes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DES ÉTATS-UNIS

Simples hommes

Année

Vainqueur

1881

Sears (États-Unis)

1882

Sears (États-Unis)

1883

Sears (États-Unis)

1884

Sears (États-Unis)

1885

Sears (États-Unis)

1886

Sears (États-Unis)

1887

Sears (États-Unis)

1888

Slocum (États-Unis)

1889

Slocum (États-Unis)

1890

Campbell (États-Unis)

1891

Campbell (États-Unis)

1892

Campbell (États-Unis)

1893

Wrenn (États-Unis)

1894

Wrenn (États-Unis)

1895

Hovey (États-Unis)

1896

Wrenn (États-Unis)

1897

Wrenn (États-Unis)

1898

Whitman (États-Unis)

1899

Whitman (États-Unis)

1900

Whitman (États-Unis)

1901

Larned (États-Unis)

1902

Larned (États-Unis)

1903

Doherty (États-Unis)

1904

Ward (États-Unis)

1905

Wright (États-Unis)

1906

Clothier (États-Unis)

1907

Larned (États-Unis)

1908

Larned (États-Unis)

1909

Larned (États-Unis)

1910

Larned (États-Unis)

1911

Larned (États-Unis)

1912

McLoughlin (États-Unis)

1913

McLoughlin (États-Unis)

1914

Williams (États-Unis)

1915

Johnston (États-Unis)

1916

Williams (États-Unis)

1918

Murray (États-Unis)

1919

Johnston (États-Unis)

1920

Tilden (États-Unis)

1921

Tilden (États-Unis)

1922

Tilden (États-Unis)

1923

Tilden (États-Unis)

1924

Tilden (États-Unis)

1925

Tilden (États-Unis)

1926

Lacoste (France)

1927

Lacoste (France)

1928

Cochet (France)

1929

Tilden (États-Unis)

1930

Doeg (États-Unis)

1931

Vines (États-Unis)

1932

Vines (États-Unis)

1933

Perry (Grande-Bretagne)

1934

Perry (Grande-Bretagne)

1935

Allison (États-Unis)

1936

Perry (Grande-Bretagne)

1937

Budge (États-Unis)

1938

Budge (États-Unis)

1939

Riggs (États-Unis)

1940

McNeill (États-Unis)

1941

Riggs (États-Unis)

1942

Schroeder (États-Unis)

1943

Hunt (États-Unis)

1944

Parker (États-Unis)

1945

Parker (États-Unis)

1946

Kramer (États-Unis)

1947

Kramer (États-Unis)

1948

Gonzales (États-Unis)

1949

Gonzales (États-Unis)

1950

Larsen (États-Unis)

1951

Sedgman (États-Unis)

1952

Sedgman (États-Unis)

1953

Trabert (États-Unis)

1954

Seixas (États-Unis)

1955

Trabert (États-Unis)

1956

Rosewall (Australie)

1957

Anderson (Australie)

1958

Cooper (Australie)

1959

Fraser (Australie)

1960

Fraser (Australie)

1961

Emerson (Australie)

1962

Laver (Australie)

1963

Osuna (Mexique)

1964

Emerson (Australie)

1965

Santana (Espagne)

1966

Stolle (Australie)

1967

Newcombe (Australie)

1968

Ashe (États-Unis)

1969

Laver (Australie)

1970

Rosewall (Australie)

1971

Smith (États-Unis)

1972

Nastase (Roumanie)

1973

Newcombe (Australie)

1974

Connors (États-Unis)

1975

Orantes (Espagne)

1976

Connors (États-Unis)

1977

Vilas (Argentine)

1978

Connors (États-Unis)

1979

McEnroe (États-Unis)

1980

McEnroe (États-Unis)

1981

McEnroe (États-Unis)

1982

Connors (États-Unis)

1983

Connors (États-Unis)

1984

McEnroe (États-Unis)

1985

Lendl (Tchécoslovaquie)

1986

Lendl (Tchécoslovaquie)

1987

Lendl (Tchécoslovaquie)

1988

Wilander (Suède)

1989

Becker (R.F.A.)

1990

Sampras (États-Unis)

1991

Edberg (Suède)

1992

Edberg (Suède)

1993

Sampras (États-Unis)

1994

Agassi (États-Unis)

1995

Sampras (États-Unis)

1996

Sampras (États-Unis)

1997

Rafter (Australie)

1998

Rafter (Australie)

1999

Agassi (États-Unis)

2000

Safine (Russie)

2001

Hewitt (Australie)

2002

Sampras (États-Unis)

2003

Roddick (États-Unis)

2004

Federer (Suisse)

2005

Federer (Suisse)

2006

Federer (Suisse)

2007

Federer (Suisse)

2008

Federer (Suisse)

2009

Del Potro (Argentine)

2010

Nadal (Espagne)

2011

Djokovic (Serbie)

2012

Murray (Grande-Bretagne)

2013

Nadal (Espagne)

Simples femmes

Le palmarès des Internationaux des États-Unis (femmes)

TENNIS : INTERNATIONAUX DES ÉTATS-UNIS

Simples femmes

Année

Vainqueur

1887

Hansell (États-Unis)

1888

Townsend (États-Unis)

1889

Townsend (États-Unis)

1890

Roosevelt (États-Unis)

1891

Cahill (États-Unis)

1892

Cahill (États-Unis)

1893

Terry (États-Unis)

1894

Hellwig (États-Unis)

1895

Atkinson (États-Unis)

1896

Moore (États-Unis)

1897

Atkinson (États-Unis)

1898

Atkinson (États-Unis)

1899

Jones (États-Unis)

1900

McAteer (États-Unis)

1901

Moore (États-Unis)

1902

Jones (États-Unis)

1903

Moore (États-Unis)

1904

Sutton (États-Unis)

1905

Moore (États-Unis)

1906

Homans (États-Unis)

1907

Sears (États-Unis)

1908

Barger-Wallach (États-Unis)

1909

Hotchkiss (puis Hotchkiss-Wightmann) [États-Unis]

1910

Hotchkiss (puis Hotchkiss-Wightmann) [États-Unis]

1911

Hotchkiss (puis Hotchkiss-Wightmann) [États-Unis]

1912

Browne (États-Unis)

1913

Browne (États-Unis)

1914

Browne (États-Unis)

1915

Bjurstedt (Norvège), (puis Bjurstedt-Mallory) [États-Unis])

1916

Bjurstedt (Norvège), (puis Bjurstedt-Mallory [États-Unis])

1918

Bjurstedt (Norvège), (puis Bjurstedt-Mallory [États-Unis])

1919

Hotchkiss-Wightman (États-Unis)

1920

Bjurstedt-Mallory (États-Unis)

1921

Bjurstedt-Mallory (États-Unis)

1922

Bjurstedt-Mallory (États-Unis)

1923

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1924

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1925

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1926

Bjurstedt-Mallory (États-Unis)

1927

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1928

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1929

Wills (puis Wills-Moody) [États-Unis]

1930

Nuthall (États-Unis)

1931

Wills-Moody (États-Unis)

1932

Hull-Jacobs (États-Unis)

1933

Hull-Jacobs (États-Unis)

1934

Hull-Jacobs (États-Unis)

1935

Hull-Jacobs (États-Unis)

1936

Marble (États-Unis)

1937

Lizana (États-Unis)

1938

Marble (États-Unis)

1939

Marble (États-Unis)

1940

Marble (États-Unis)

1941

Cooke (États-Unis)

1942

Betz (États-Unis)

1943

Betz (États-Unis)

1944

Betz (États-Unis)

1945

Cooke (États-Unis)

1946

Betz (États-Unis)

1947

Brough (États-Unis)

1948

Osborne-Du Pont (États-Unis)

1949

Osborne-Du Pont (États-Unis)

1950

Osborne-Du Pont (États-Unis)

1951

Connolly (États-Unis)

1952

Connolly (États-Unis)

1953

Connolly (États-Unis)

1954

Hart (États-Unis)

1955

Hart (États-Unis)

1956

Fry (États-Unis)

1957

Gibson (États-Unis)

1958

Gibson (États-Unis)

1959

Bueno (Brésil)

1960

Hard (États-Unis)

1961

Hard (États-Unis)

1962

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1963

Bueno (Brésil)

1964

Bueno (Brésil)

1965

Smith (puis Court-Smith) [Australie]

1966

Bueno (Brésil)

1967

King (États-Unis)

1968

W. Wade (Grande-Bretagne)

1969

Court-Smith (Australie)

1970

Court-Smith (Australie)

1971

King (États-Unis)

1972

King (États-Unis)

1973

Court-Smith (Australie)

1974

King (États-Unis)

1975

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1976

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1977

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1978

Evert (puis Evert-Lloyd) [États-Unis]

1979

Austin (États-Unis)

1980

Evert-Lloyd (États-Unis)

1981

Austin (États-Unis)

1982

Evert-Lloyd (États-Unis)

1983

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1984

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1985

Mandlikova (Tchécoslovaquie)

1986

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1987

Navratilova (Tchécoslovaquie)

1988

Graf (R.F.A.)

1989

Graf (R.F.A.)

1990

Sabatini (Argentine)

1991

Seles (Yougoslavie)

1992

Seles (Yougoslavie)

1993

Graf (Allemagne)

1994

Sánchez Vicario (Espagne)

1995

Graf (Allemagne)

1996

Graf (Allemagne)

1997

Hingis (Suisse)

1998

Davenport (États-Unis)

1999

S. Williams (États-Unis)

2000

V. Williams (États-Unis)

2001

V. Williams (États-Unis)

2002

S. Williams (États-Unis)

2003

Henin (Belgique)

2004

Kouznetsova (Russie)

2005

Clijsters (Belgique)

2006

Charapova (Russie)

2007

Henin (Belgique)

2008

S. Williams (États-Unis)

2009

Clijsters (Belgique)

2010

Clijsters (Belgique)

2011

Stosur (Australie)

2012

S. Williams (États-Unis)

2013

S. Williams (États-Unis)

6. Les grands joueurs

Agassi (André) [États-Unis, né en 1970]

Joueur de tennis.
→ Agassi (André)

Ashe (Arthur) [États-Unis, 1943-1993]

Joueur de tennis.
→ Ashe (Arthur)

Becker (Boris) [Allemagne, né en 1967]

Joueur de tennis.
→ Becker (Boris)

Borg (Björn) [Suède, né en 1956]

Joueur de tennis.
→ Borg (Björn)

Borotra (Jean) [France, 1898-1994]

Joueur de tennis.
→ Borotra (Jean)

Budge (Donald) [États-Unis, 1915-2000]

Joueur de tennis.
Vainqueur de Wimbledon (1937, 1938), de Forest Hills (1937, 1938) et du grand chelem (1938).

Cochet (Henri) [France, 1901-1989]

Joueur de tennis.
→ Cochet (Henri)

Connors (Jimmy) [États-Unis, né en 1952]

Joueur de tennis.
→ Connors (Jimmy)

Cramm (Gottfried von) [Allemagne, 1909-1976]

Joueur de tennis.
Vainqueur de Roland-Garros (1934, 1936).

Djokovic (Novak) [Serbie, né en 1987]

Joueur de tennis.
→ Djokovic (Novak)

Drobny (Jaroslav) [Tchécoslovaquie puis Grande-Bretagne, 1921-2001]

Joueur de tennis.
→ Drobny (Jaroslav)

Edberg (Stefan) [Suède, né en 1966]

Joueur de tennis.
→ Edberg (Stefan)

Emerson (Roy) [Australie, né en 1936]

Joueur de tennis.
Recordman des victoires dans les tournois du grand chelem (12 titres en simple) : Roland-Garros (1963, 1967), Wimbledon (1964, 1965), Forest Hills (1961, 1964), Internationaux d'Australie (1961, 1963 à 1967).

Federer (Roger) [Suisse, né en 1981]

Joueur de tennis.
→ Federer (Roger)

Hoad (Lewis) [Australie, 1934-1994]

Joueur de tennis.
→ Hoad (Lewis)

Kramer (Jack) [États-Unis, 1921-2009]

Joueur de tennis.
Vainqueur de Wimbledon (1947) et de Forest Hills (1946, 1947).

Lacoste (René) [France, 1904-1996]

Joueur de tennis.
→ Lacoste (René)

Laver (Rod) [Australie, né en 1938]

Joueur de tennis.
→ Laver (Rod)

Lendl (Ivan) [Tchécoslovaquie, puis États-Unis, né en 1960]

Joueur de tennis.
→ Lendl (Ivan)

McEnroe (John) [États-Unis, né en 1959]

Joueur de tennis.
→ McEnroe (John)

Nadal (Rafael) [Espagne, né en 1986]

Joueur de tennis.
→ Nadal (Rafael)

Nastase (Ilie) [Roumanie, né en 1946]

Joueur de tennis.
→ Nastase (Ilie)

Newcombe (John) [Australie, né en 1944]

Joueur de tennis.
Vainqueur de Wimbledon (1967, 1970, 1971), de Forest Hills (1967, 1973) et des Internationaux d'Australie (1973, 1975).

Noah (Yannick) [France, né en 1960]

Joueur de tennis.
→ Noah (Yannick)

Perry (Fred) [Grande-Bretagne, 1909-1995]

Joueur de tennis.
Vainqueur de Roland-Garros (1935), de Wimbledon (1934 à 1936), de Forest Hills (1933, 1934, 1936) et des Internationaux d'Australie (1934). Il fut le premier vainqueur des quatre tournois du grand chelem (1935), mais ne le réalisa pas dans la même année.

Rosewall (Ken) [Australie, né en 1934]

Joueur de tennis.
→ Rosewall (Ken)

Sampras (Pete) [États-Unis, né en 1971]

Joueur de tennis.
→ Sampras (Pete)

Tilden (William Tatem) [États-Unis, 1893-1953]

Joueur de tennis.
→ Tilden (William Tatem)

Wilander (Mats) [Suède, né en 1964]

Joueur de tennis.
→ Wilander (Mats)

7. Les grandes joueuses

Bartoli (Marion) [France, née en 1984]

Joueuse de tennis.
→ Bartoli (Marion)

Bueno (Maria Esther) [Brésil, née en 1939]

Joueuse de tennis.
Gagnante de Wimbledon (1959, 1960, 1964) et de l'US Open (1959, 1963, 1964, 1966).

Charapova (Maria) [Russie, née en 1987]

Joueuse de tennis.
→ Charapova (Maria)

Clijsters (Kim) [Belgique, née en 1983]

Joueuse de tennis.
→ Clijsters (Kim)

Connolly (Maureen) [États-Unis, 1934-1969]

Joueuse de tennis.
Victorieuse à Forest Hills (1951 à 1953), à Roland-Garros (1953, 1954), à Wimbledon (1952 à 1954), elle réalisa la première le grand chelem (1953). Le plus jeune vainqueur de l'US Open.

Court-Smith (Margaret Smith, puis Court-Smith) [Australie, née en 1942]

Joueuse de tennis.
→ Court-Smith (Margaret Smith, puis Court-Smith)

Evert (Chris) [États-Unis, née en 1954]

Joueuse de tennis.
→ Evert (Chris)

Graf (Steffi) [Allemagne, née en 1969]

Joueuse de tennis.
→ Graf (Steffi)

Henin (Justine) [Belge, née en 1982]

Joueuse de tennis.
→ Henin (Justine)

Hingis (Martina) [Suisse, née en 1980]

Joueuse de tennis.
→ Hingis (Martina)

King (Billie-Jean) [États-Unis, née en 1943]

Joueuse de tennis.
Gagnante de Roland-Garros (1972), de Wimbledon (1966 à 1968, 1972, 1973, 1975) et de l'US Open (1967, 1971, 1972, 1974).

Lenglen (Suzanne) [France, 1899-1938]

Joueuse de tennis.
→ Lenglen (Suzanne)

Mauresmo (Amélie) [France, née en 1979]

Joueuse de tennis.
Elle a remporté les Internationaux d'Australie et Wimbledon (2006), le Masters (2005) et, avec l'équipe de France, la Fed Cup (2003).

Navratilova (Martina) [Tchécoslovaquie, puis États-Unis, née en 1956]

Joueuse de tennis.
→ Navratilova (Martina)

Pierce (Mary) [née en 1975]

Joueuse de tennis.
Elle a remporté Roland-Garros (2000) et les Internationaux d'Australie (1995) et, avec l'équipe de France, la Fed Cup (1997 et 2003).

Sánchez Vicario (Arantxa) [Espagne, née en 1971]

Joueuse de tennis.
Victorieuse à Roland-Garros (1989, 1994, 1998) et aux Internationaux des États-Unis (1994). Championne du monde (1994).

Seles (Monica) [Yougoslavie, puis États-Unis, née en 1973]

Joueuse de tennis.
→ Seles (Monica)

Williams (Serena) [États-Unis, née en 1981]

Joueuse de tennis.
→ Williams (Serena)

Williams (Venus) [États-Unis, née en 1980]

Joueuse de tennis.
→ Williams (Venus)