En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edward Moore Kennedy, dit Ted Kennedy

Homme politique américain (Boston, Massachusetts, 1932-Hyannis Port, Massachusetts, 2009), frère cadet de John Fitzgerald Kennedy, assassiné en 1963, et de Robert Francis Kennedy, assassiné en 1968.

Benjamin des neuf enfants de Joseph et de Rosa Kennedy, diplômé de Harvard (1956), de l'Académie internationale de droit de La Haye (1958) et de l'université de Virginie (1959), il est élu sénateur en 1962, dans les rangs démocrates, au siège laissé vacant par son frère John, devenu président des États-Unis en 1960. Situé à la gauche du parti démocrate, il fait preuve d'un dynamisme et de talents de législateur tenace, salués unanimement par ses alliés comme par ses ennemis, et sera réélu sans interruption jusqu'à sa mort. En 1964, il prononce un discours sur la loi établissant les droits civiques, qui aboutit à l'abolition de toute ségrégation raciale aux États-Unis.Tout au long de sa carrière législative, l'une des plus actives de l'histoire américaine, il défend sans relâche le droit à la santé et l'éducation pour tous, un salaire minimum décent et une politique de l'immigration plus humaine. Il envisage, par deux fois, sa candidature à la magistrature suprême – en 1972 et en 1980, où il perd les primaires démocrates face à Jimmy Carter – mais cette ambition présidentielle est anéantie par les péripéties de sa vie privée : en 1969, Mary Jo Kopechne, sa collaboratrice, trouve la mort dans un accident de voiture conduite par le sénateur, dans des circonstances mal élucidées (accident de Chappaquiddick).

En 1994, président de la commission du Travail et des Ressources humaines du Sénat, il parraine la réforme du système de l'État providence. En 2003, il est l'un des tout premiers adversaires de l'intervention américaine en Iraq et s'oppose à l'administration Bush, l'accusant d'avoir sciemment exagéré la menace irakienne pour justifier la guerre ; il lui reproche également des allégements fiscaux accordés aux plus riches et son incurie après l'ouragan Katrina qui dévaste la Louisiane en 2005. Ardent défenseur du candidat démocrate, John Kerry, en 2004, il rallie Barack Obama dans la course à la candidature démocrate de 2008.

Pour en savoir plus, voir l'article États-Unis : vie politique depuis 1945.