En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kangxi

(Pékin 1654-Pékin 1722), deuxième empereur de la dynastie Qing (1662-1722) [nom personnel Xuan Ye, nom posthume Qing Shenzu].

Monté sur le trône à 8 ans, il fut dirigé, pendant son adolescence, par un conseil de quatre régents avant de prendre, six ans plus tard, les rênes du gouvernement. Il s’attacha à assurer le triomphe de la dynastie mandchoue en matant les révoltes du Sud (Canton et Yunnan, 1676-1678), en s’emparant de Taïwan (1683) et en signant avec les Russes le traité de Nertchinsk (1689) afin de contenir leur avance vers l'est. Il se tourna ensuite contre les Dzoungars (juin 1696), assura son protectorat sur la Mongolie-Orientale, chercha à s’étendre vers la Corée, le Tonkin et à fixer les nomades turcs et mongols. Tolérant, il laissa l’empire ouvert aux influences bouddhiques, chrétiennes et européennes et accepta des jésuites (Verbiest, Gerbillon, Pereira) à la tête des Affaires étrangères. Il utilisa par ailleurs leurs connaissances techniques, malgré le légat du pape qui relançait la querelle des rites (1705). Grand chasseur, il fut aussi un homme de lettres qui patronna plusieurs éditions de dictionnaires et d'encyclopédies.

Pour en savoir plus, voir les articles histoire de la Chine, Qing.