En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Justin Ier

(Bederiana, Illyrie, vers 450-Constantinople 527), empereur byzantin (518-527).

Officier illyrien, il fut proclamé empereur. Il fut conseillé et secondé par son neveu Justinien, qui sut éliminer tous ses rivaux, assurer sa popularité, et fut associé au trône en 527. Partisan d'appliquer strictement les décisions du concile de Chalcédoine, Justin déclencha une violente persécution contre les monophysites (→ monophysisme). Après de longues négociations avec le pape Hormisdas, il mit fin au schisme d'Acace. L'entente avec la papauté était en partie dirigée contre les Ostrogoths d'Italie, ariens.

Son neveu, Justin II (578), succéda à Justinien comme empereur byzantin (565-578). Son règne fut une période de recul devant les Lombards, les Avars, les Slaves et les Perses. Il persécuta les monophysites. Époux de Sophie, nièce de Théodora, il essaya d'administrer les finances avec plus de rigueur. Cependant, les Lombards envahissant l'Italie (568), il dut acheter la paix aux Avars (574) et vit les Slaves s'établir en Illyrie ; en Asie, à propos des chrétiens d'Arménie, il provoqua en 572 la reprise de la guerre perse, qui devait durer vingt ans. Sur les conseils du patriarche Jean de Sirimis, il reprit, en 572, la lutte contre les monophysites. Atteint de folie en 573, Justin associa au pouvoir le comes excubitorum (« comte des excubitores », chef de la garde impériale) Tibère.

Pour en savoir plus, voir l'article Empire byzantin : histoire.