En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mustafa Ismet, dit Ismet Inönü

Homme d'État turc (Izmir 1884-Ankara 1973).

Officier (1903), il participe à la révolution jeune-turque (1908). Général commandant un corps d'armée en Palestine (1915-1918), sous-secrétaire d'État (1918), il rejoint Mustafa Kemal, qui le nomme commandant du front contre les Grecs (1920). Principal auteur de la victoire d'Inönü (janvier 1921), qui lui donnera son nom (1934), il est nommé ministre des Affaires étrangères (1922) et assure en tant que tel le succès de la conférence de Lausanne (1923).

Premier ministre (1923-1937, avec une interruption en 1924), président du parti républicain du peuple (Cumhuriyet Halk Partisi [CHP]), il succède à Atatürk à la présidence de la République (novembre 1938). Inönü proclame la neutralité de la Turquie lors de la Seconde Guerre mondiale. Mais, devant les succès alliés, il rencontre Churchill et Roosevelt au Caire (décembre 1943), et déclare symboliquement la guerre aux puissances de l'Axe (22 février 1945).

Réélu en 1943 et 1946, il relâche le régime étatiste du parti unique (liberté de la presse, autorisation de nouveaux partis pour les élections de 1946) et commence un léger retour à l'islam. Il se retire après la victoire du parti démocrate (mai 1950) et dirige l'opposition du CHP. Après la chute de Menderes, il redevient président du Conseil (1961-1965). En mai 1972, il démissionne de la présidence du CHP, dont Bülent Ecevit prend la tête.

Pour en savoir plus, voir les articles Seconde Guerre mondiale, Turquie : histoire.