En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mikhaïl Leonidovitch Gromov

Mathématicien français d'origine russe (Boksitogorsk 1943).

Son intérêt pour les mathématiques s’éveille dès l’âge de 9 ans, à la lecture de l’ouvrage Nombres et figures, des mathématiciens allemands Hans Rademacher (1892-1969) et Otto Toeplitz (1881-1940), que lui offre sa mère. Il effectue ses études supérieures à l’université de Leningrad, où il obtient son doctorat en 1969 et soutient sa thèse post-doctorale en 1973, tout en enseignant comme assistant de 1967 à 1974. Il émigre ensuite aux États-Unis et devient professeur à l’université d’État de New York (1974-1981). Puis il s’établit en France. D’abord professeur à l’université Paris-VI (1981-1982), il est, depuis 1982, professeur permanent à l’Institut des hautes études scientifiques, à Bures-sur-Yvette. Il enseigne aussi comme professeur au College Park de l'université du Maryland de 1991 à 1996, et aujourd’hui comme titulaire de la chaire de mathématiques Jay Gould au Courant Institute of Mathematical Sciences à New York.

Il est l’auteur de contributions originales et très novatrices dans différents domaines des mathématiques : géométrie de Riemann, topologie, équations aux dérivées partielles, espaces métriques. Il est notamment l’un des fondateurs de la topologie symplectique – discipline à la frontière des mathématiques pures et de la physique théorique, dont certaines applications concernent par exemple l’étude des positions, des trajectoires et des vitesses d’un système mécanique.

Naturalisé français en 1992, membre de l’Académie des sciences depuis 1997, il a reçu le prix Abel en 2009.