En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Grey, 2e comte Grey

Homme politique britannique (Fallodon, Northumberland, 1764-Howick House, Northumberland, 1845).

Chef du parti whig à la Chambre des lords, il défendit l'émancipation des catholiques et fit partie du gouvernement Grenville de 1806-1807. Premier ministre de 1830 à 1834, il parvint à faire passer, en 1832, malgré les Lords, la première grande réforme électorale.

Son neveu, sir George Grey (Lisbonne 1812-Londres 1898), fut gouverneur d'Australie-Méridionale (1841-1845), puis de la Nouvelle-Zélande (1845-1853), où il rétablit la paix avec les Maoris. Gouverneur de la colonie du Cap (1854-1860), il fut près de réaliser la fédération des États sud-africains. Il fut à nouveau gouverneur de la Nouvelle-Zélande (1861-1868), puis Premier ministre (1877-1879).

Edward, vicomte Grey (Londres 1862-près d'Embleton, Northumberland, 1933), petit-fils du précédent. Député libéral (1885), il fut sous-secrétaire d'État (1892-1895) puis ministre (1905-1916) des Affaires étrangères. Favorable à l'Entente cordiale, il fut l'artisan de l'accord avec la Russie (1907). L'ultimatum allemand à la Belgique le décida à faire entrer le Royaume-Uni dans la guerre (4 août 1914).