En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alberto Giacometti

Sculpteur et peintre suisse (Stampa, Grisons, 1901-Coire 1966), fils du peintre Giovanni Giacometti (1868-1933).

Élève d'Antoine Bourdelle (1922-1925), il évolue, sous l'influence des arts primitifs et du cubisme, vers des formes simplifiées ; il développe une thématique obsessionnelle (Femme-cuillère, bronze, 1926, Kunsthaus de Zurich) qui s'épanouit, vers 1930-1935, dans les œuvres à la fois simples et ambiguës de sa période surréaliste (le Palais à quatre heures de l'après-midi, 1932, musée d'Art moderne de New York ; l'Objet invisible (1934-1935). Mais, à travers de multiples recherches, il revient à la figure humaine (figure debout immobile, figure en marche, buste), d'abord dans des sculptures, puis dans des dessins et des peintures. Ses sculptures, d'une facture tourmentée (Femme debout, 1948, Kunsthaus de Zurich ; Homme qui marche I et II, 1959-1960, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence), et ses toiles aux couleurs neutres et grises, structurées par des entrelacements linéaires (Diego, 1951, Kunsthaus de Zurich), ont en commun un allongement et un déchargement caractéristiques, et répondent à une volonté de situer les figures dans l'espace vide plutôt que de les décrire. Avec l'aspect d'inachèvement, ce dépouillement participe à l'expression hagarde et angoissée qui domine sa production jusque dans les œuvres plus étoffées et plus réalistes d'après 1957 (Caroline, 1962, Bâle).