En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Gerbault

Navigateur solitaire français (Laval 1893-Dili, île de Timor, 1941).

Premier Français à avoir traversé l'Atlantique en solitaire, en 1923, à bord du Firecrest, sloop anglais de 11 m de longueur de coque, totalement inadapté à cet usage, avec lequel il dut se battre pendant 101 jours entre Gibraltar et New-York. Ce « record de lenteur » lui valut l'ironie des spécialistes, que Seul à travers l'Atlantique, où il relate son aventure et ne dissimule pas son inexpérience, ne fera pas taire. Pourtant, il fut bien le premier à traverser l'Atlantique d'est en ouest et, tenace, il poursuivit son tour du monde, atteignit la Polynésie, traversa l'océan Indien et rejoignit Le Havre en 1929. Reparti pour un 2e tour du monde, il dut, du fait de ses prises de positions politiques, quitter la Polynésie française, ralliée à la cause de la France libre et naviguer vers le Timor portugais, où il mourut d'une maladie tropicale, à Dili, à la fin de 1941. D'Alain Gerbault, premier « tour-du-mondiste » solitaire français, on retiendra son plaidoyer en faveur des Polynésiens et de leur culture, qu'il avait notamment exposé dans l'Évangile du soleil. (→ voile.)