En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

George III

George III
George III

(Londres 1738-Windsor 1820), roi de Grande-Bretagne et d'Irlande (1760-1820), Électeur (1760-1815), puis roi (1815-1820) de Hanovre, fils du prince de Galles Frédéric.

Succédant à son grand-père George II, il est le premier roi de la dynastie hanovrienne à s'intéresser à l'Angleterre. Violemment hostile aux prétentions whigs, il prend le parti de la paix, obligeant Pitt à démissionner (1761). Il le remplace par son conseiller Bute, qui doit démissionner aussitôt après avoir signé le traité de Paris (1763), mettant fin à la guerre de Sept Ans. Il fait finalement appel à lord North, qui sera Premier ministre de 1770 à 1782. Par des moyens de pression et de corruption, il fait élire ses partisans, et malgré l'opposition de la presse, des parlementaires (Fox) qui désignent Wilkes comme lord-maire de Londres (1774), il contraint les whigs à se retirer des Communes (1777). Cependant, ses maladresses et son intransigeance provoquent en 1775 la révolte des colonies d'Amérique, dont la sécession est reconnue au traité de Versailles (1783). Le roi fait alors appel à un ministre tory, le second Pitt (1783-1801, 1804-1806), dont la personnalité domine toute cette période. C'est lui qui conduit la lutte contre la Révolution française. En 1811, la folie du roi amène la création d'une régence en faveur de son fils aîné, le futur George IV.