En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antoine Furetière

Écrivain français (Paris 1619-Paris 1688).

Issu de la petite bourgeoisie, il est d'abord avocat, puis procureur fiscal, pour entrer enfin dans les ordres. Il se fait connaître par des Poésies diverses (1655), une Nouvelle allégorique ou Histoire des derniers troubles arrivés au royaume d'Éloquence (1658) et le Voyage de Mercure (1659). L'aspect plaisant de ces œuvres se retrouve dans le Roman bourgeois (1666), où il prend à contre-pied les habituels romans aristocratiques. Dans le tableau de la gent parisienne, entre le lyrisme raisonnable des salons bourgeois et la trivialité courante des basochiens, Furetière est insurpassable. Ami de Racine, de Molière et de La Fontaine, il entre à l'Académie française en 1662. Il décide alors de rédiger son propre dictionnaire, obtient un privilège du roi et publie Essai d'un dictionnaire universel (1684), auquel il travaillait depuis quarante ans. L'Académie l'exclut l'année suivante. Il se venge par une série de pamphlets. La première édition du Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes et les termes de toutes les sciences et des arts (1690) paraît en Hollande, avec une préface de Pierre Bayle, après la mort de son auteur ; il s'agit d'un admirable outil pour quiconque veut rendre au vocabulaire du xviie siècle son sens et son relief.