En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Just Fontaine

Footballeur français (Marrakech 1933).

La carrière de cet avant-centre fut aussi brève que brillante. Venu de Casablanca, Fontaine débuta en première division à l'âge de 20 ans à l'OGC Nice, et remporta la Coupe de France dès sa première saison en 1954, puis le titre de champion de France en 1956. Il rejoignit alors le club phare de l'époque, celui de Reims, pour gagner le doublé coupe-championnat en 1958 (il termine meilleur buteur du championnat, marquant 34 buts en 26 matchs). Il remporte de nouveau le championnat en 1960, avant que sa carrière ne soit brutalement interrompue par deux graves blessures aux jambes, en 1960 puis en 1961, alors qu'il n'avait que vingt-sept ans. Il remporte un dernier titre de champion de France avec Reims, en 1962.

Just Fontaine ne connut que 20 sélections en équipe de France entre 1956 et 1960, mais il marqua 30 buts, ce qui en fait le meilleur buteur français à la moyenne (1,41 but par match). Il a marqué 3 buts dans le match France-Luxembourg en 1954 (8-0), lors des qualifications pour la Coupe du monde 1954 (il jouait alors pour l'équipe Espoirs). Il a marqué 13 buts lors de la seule Coupe du monde de 1958 en Suède, où les Tricolores terminèrent à la troisième place (il marque 4 buts lors du dernier match, celui pour la troisième place, contre l'Allemagne de l'Ouest), dans une équipe de France ou figurait également Raymond Kopa. Ce record du nombre de buts marqués en phase finale d'une Coupe du monde n'a jamais été dépassé : son second, le Hongrois Kocsis, avait marqué 11 buts en 1954, et le troisième, l'Allemand de l'Ouest Müller, allait marquer 10 buts en 1970. Avec ses 13 buts, Just Fontaine est aussi troisième au classement des meilleurs buteurs en Coupe du monde, toutes phases finales confondues, derrière le Brésilien Ronaldo et l'Allemand Klose (15 buts) et l'Allemand Müller (14 buts), et devant le Brésilien Pelé (12 buts). Il est le meilleur buteur de la Coupe d'Europe des clubs champions de 1959, avec Reims, battu en finale par l'équipe du Real de Madrid (0-2).

Il entraîna un temps l'équipe de France (en 1967, pour deux matchs), le Paris Saint-Germain (en 1974) puis l'équipe nationale du Maroc (entre 1979 et 1981), avant de se retirer définitivement du milieu du football. (→ football.)