En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Donald Fagen

Journaliste, chanteur, claviériste et compositeur de rock américain (Passaic, New Jersey, 1948).

De son homonyme de chez Disney, il a la moue. Mais là s'arrête la comparaison… Quand il saborde Steely Dan, en 1981, Donald Fagen se remet tout de suite au travail avec son alter ego Walter Becker, en publiant The Nightfly en 1982, album incontournable et énorme succès. Puis il disparaît de la circulation pour ne ressurgir — artistiquement — qu'en 1993, avec un nouveau disque, Kamakiriad. Mais qu'a-t-il donc fait pendant dix ans ? On le trouve chroniqueur de la rubrique « musiques de films » dans l'édition américaine du magazine Première. Il se transforme aussi en reporter pour la revue Geo. On le dit également lassé de la musique ? Faux. En 1992, il convoque Michael McDonald et Phoebe Snow, et se produit avec eux à travers les États-Unis sous le nom de Rock & Soul Revue. Donald n'en fait qu'à sa tête, et s'est forgé ainsi une personnalité excentrique, aux allures d'éternel insatisfait.

Avant de jeter les bases du rock FM via Steely Dan, Fagen, artiste consciencieux, a longuement étudié le jazz. Quand ses congénères se régénèrent au rock, lui préfère se soûler de Miles Davis ; il apprend même le piano dans une ambiance bercée de Thelonious Monk. Forcément, quand il s'agit de digérer ses influences pour les restituer sur disques, Donald Fagen ne joue pas les punks effarouchés. Volontiers perfectionniste, ce New-Yorkais de souche développe un swing bon ton où se mêlent funk et rhythm and blues, à l'efficacité reconnue.