En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Céline Dion

Céline Dion
Céline Dion

Chanteuse canadienne (Charlemagne, Québec, 1968).

Fille et sœur de musiciens, Céline Dion est la dernière d’une famille de quatorze enfants. Dès l’âge de douze ans, elle fait la connaissance de l’imprésario québécois René Angélil, qui est persuadé d’avoir trouvé la perle rare… et qui trouvera aussi la femme de sa vie. Une chanson écrite par sa mère, Ce n’était qu’un rêve, va faire de la jeune artiste québécoise une vedette francophone. Alors que ses deux premiers albums ont déjà paru en 1981 (la Voix du bon Dieu et Céline chante Noël), c’est cette chanson, figurant sur son troisième album (Tellement j’ai d’amour, 1982), qui permet à Céline Dion de conquérir le public français. C’est ensuite toute l’Europe, avec Ne partez pas sans moi de l’album Incognito (1987), qui s’enthousiasme pour celle qui possède l’une des plus grandes voix de son temps – une voix qui « va droit au cœur » dira le ténor Luciano Pavarotti.

Tandis que les albums se succèdent, la nouvelle diva décide de chanter aussi en anglais, afin de réussir sa percée aux États-Unis. Ce sera chose faite avec des titres comme Where Does My Heart Beat, extrait de l’album Unison (1990), With This Tear (1992), que lui compose Prince, puis My Heart Will Go On, chanson choisie pour faire partie de la bande originale du film Titanic. Parallèlement, le parcours francophone de la chanteuse croise la route de Luc Plamondon, en 1992, et, en 1995, celle de Jean-Jacques Goldman, qui lui dédie le retentissant album D’eux, d’où est extrait le non moins fameux Pour que tu m’aimes encore, et qui récidive en 1998 avec l’album S’il suffisait d’aimer, contenant les tubes On ne change pas et En attendant ses pas.

En 2002, Céline Dion se consacre à la scène et, pendant plus de quatre ans, triomphe à Las Vegas dans le spectacle A New Day. Elle retrouve ensuite Jean-Jacques Goldman, qui collabore à l’album 1 Fille & 4 types (2003) et qui supervise l’album D’elles (2007), dont l’originalité est d’être conçu uniquement avec des textes d’auteures québécoises et françaises. À l’intention de son public anglophone, elle sort l’album Taking Chances (2007), aux sonorités franchement rock.