En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugene Victor Debs

Leader syndicaliste et socialiste américain (Terre-Haute, Indiana, 1855-Elmhurst, Illinois, 1926).

Après avoir été chauffeur de locomotives, Eugene Debs se lance dès 1875 dans les activités syndicales. Il se rend célèbre par la création du syndicat américain des chemins de fer en 1893 et la grève qu'il déclenche l'année suivante dans les usines Pullman ; il est condamné à six mois de prison. Il est un des fondateurs, à Chicago, en 1897, de la social-démocratie, parti qui propose des nationalisations, la diminution de la journée de travail et un « plan de colonisation » des terres de l'Ouest, avec la constitution de coopératives. En 1901, lorsque naît le parti socialiste d'Amérique, de la fusion de divers mouvements, dont la social-démocratie, Eugene Debs devient un des dirigeants les plus en vue du nouveau parti, dans lequel il représente la tendance de gauche. Il est candidat à la présidence des États-Unis en 1900, 1904, 1908 et 1912. Lorsque les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale, Eugène Debs affirme son pacifisme et est condamné à dix ans de prison (1918). Ce qui ne l'empêche pas, en 1920, de recueillir 920 000 voix à l'élection présidentielle. Libéré en 1921 par le président Warren Harding, il ne recouvre pas ses droits civiques et poursuit ses activités militantes.