En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexandra David-Néel

Exploratrice française (Saint-Mandé 1868-Digne 1969).

Première Européenne à pénétrer à Lhassa (1924), elle publia, seule ou en collaboration avec le lama Yongden, des ouvrages sur le bouddhisme et des récits de voyage, en Inde, en Chine et au Tibet.

Après une enfance turbulente, Alexandra David-Néel entreprend des études de langues orientales à la Sorbonne et au Collège de France. Passionnée par les voyages, elle part pour un séjour d'étude de dix-huit mois et en revient finalement treize ans plus tard, après avoir parcouru l'Extrême-Orient en tous sens, traversé le Tibet à pied, et vécu deux mois incognito, habillée en mendiante, dans la capitale interdite, Lhassa. De ce long séjour, elle ramènera de nombreux documents, notes et études qu'elle publiera avec succès, ce qui la placera au premier rang des tibétologues occidentaux. À soixante-neuf ans, elle décide de poursuivre ses études et part de nouveau pour neuf ans en Asie centrale. Elle meurt à l'âge de cent un ans, à Digne, où, en 1927, elle avait installé sa « forteresse de la méditation ». Elle a notamment publié le Bouddhisme du Bouddha, la Lampe de la sagesse, la Puissance du néant, les Enseignements secrets des bouddhistes tibétains.