En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Armando Anthony, dit Chick Corea

Chick Corea
Chick Corea

Pianiste de jazz américain (Chelsea, Massachusetts, 1941).

Il débute dans les orchestres latino-américains de Mongo Santamaria en 1962 et de Willie Bobo en 1963, puis travaille avec Blue Mitchell et Herbie Mann. Il est découvert en 1969 dans la formation de Miles Davis, puis forme les groupes Circle en 1970 (avec Anthony Braxton) et Return to Forever en 1972 (avec le bassiste Stanley Clarke), qui lui assurent la consécration du public et le rang de vedette du jazz rock. Brillant technicien du piano acoustique et électrique, adepte du synthétiseur, c'est le créateur d'un univers romantique que transpercent les influences latines et les références à certains compositeurs classiques (Debussy, Ravel). Parmi ses enregistrements, citons Now he sings, now he sobs (1969), Return to forever (1972), Romantic Warrior (1976), Trio Music (1981), Spanish Sketch (1993).

Comme son ami Hancock, cet Italien d'origine a le goût de la diversité, et même le besoin d'affirmer ostensiblement son refus de se laisser emprisonner dans un genre spécifique, il passera donc sans transition, et suivant son bon plaisir, de l'acoustique à l'électronique, des rythmes latins au be-bop, de Stan Getz à Miles Davis en début de fusion, de celui-ci à Anthony Braxton (le free jazz), des espagnolades hollywoodiennes (La Fiesta, 1972) au classique (l'enregistrement du Concerto pour deux pianos et orchestre de Mozart, 1982), de la musique de Monk à l'Elektric Band (1986, année où est donné son propre Concerto pour piano et orchestre)… s'investissant à chaque fois dans l'action tout en songeant aux prochaines tribulations.

Le jazz lui fait un premier signe lorsqu'il entend les disques de Charlie Parker et de Bud Powell sur l'électrophone familial ; il joue dans l'orchestre de danse dirigé par son père et suit bientôt le cours de la classe supérieure de piano de la Juilliard School. Après avoir joué dans diverses formations, où il se fait remarquer (la construction de ses solos en phrases concises, sa disponibilité pour des rythmes différents), il remplace le vibraphoniste Gary Burton, avec lequel il se produira plus tard en duo, dans le quartette de Stan Getz, enregistre ses premiers disques (dont Now He sings, Now He sobs, avec Miroslav Vitous et Roy Haynes), prend la place de Herbie Hancock dans le groupe de Miles Davis, adoptant à cette occasion le piano électrique (1969 : In a Silent Way, Bitches Brew) et forme, en 1972, le groupe Return to Forever avec le couple brésilien Airto Moreira (batterie, percussions) et Flora Purim (chant), Stanley Clarke (basse), puis se produit en compagnie du guitariste Al Di Meola.

Militant actif de l'Église de Scientologie, Chick Corea empruntera par la suite l'itinéraire sinueux que l'on sait, se laissant parfois trop tenter par le chant des sirènes sur des airs à la mode. Cette louable volonté de toucher un public le plus large possible n'ira pas sans quelques concessions, qu'il saura vite faire oublier par des productions plus « sérieuses » (Piano Improvisations, Children's Songs) et moins accessibles. Pianiste complet, il sait, dans les deux cas, exprimer et transmettre des émotions délicates avec un engagement d'une confondante sincérité ou une roublardise de bon ton à travers de splendides compositions (Return to Forever, Crystal Silence, Armando's Rhumba), romantiques ou réalistes, dansantes ou abstraites.